twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Nouvelles grilles tarifaires : Orange décide, SONATEL explique, sans convaincre

mercredi 5 août 2020

Accusé d’avoir augmenté ses tarifs, Sonatel se lave à grande eau. Hier, le top management de l’entreprise a organisé une conférence de presse pour expliquer le « réajustement » des nouveaux tarifs qui profitent à 91 % des clients, selon le directeur général de l’entreprise.

Sonatel se défend d’avoir augmenté ses tarifs sur les offres Illimix. Sékou Dramé, son Directeur général, affirme, que contrairement à ce qui se dit dans les réseaux sociaux, la nouvelle formule constitue une baisse tarifaire. « Les gens parlent d’une hausse des tarifs, il n’en est rien. Sonatel ne s’est pas renié. Nous avons une volonté de maintenir nos tarifs accessibles », déclare Sékou Dramé. Selon lui, ce que certains qualifient de hausse n’est rien d’autre qu’un réajustement pour satisfaire les clients. Sékou Dramé qui s’exprimait, hier, lors d’une conférence de presse du top management de l’entreprise, affirme aussi que cette nouvelle formule décriée ne concerne que 0,7 % de leur clientèle. Car, à l’en croire, 60 % des souscriptions Illimix se font sur l’offre de 500 francs et 91 % des clients vont bénéficier d’une baisse des tarifs. « On ne peut pas démontrer une hausse des tarifs, au contraire, ils ont baissé. En effet, les nouveaux tarifs qui viennent d’être lancés sur le marché sont synonymes de baisse tarifaire pour 91 % des clients qui utilisent notre réseau pour leurs besoins quotidiens en voix et internet mobile », poursuit-il, ajoutant que le Sénégal fait partie des pays qui ont les tarifs les plus bas du continent. Sékou Dramé affirme également que c’est la nouvelle façon de consommer qui change. « Il ne s’agit nullement d’une hausse des tarifs », renchérit Cheikh Guèye du service marketing de l’entreprise.

Cependant, même s’il se défend d’avoir augmenter les tarifs, le Directeur général de Sonatel invoque le contexte très concurrentiel, surtout depuis l’avènement de l’opérateur Free. « Nous sommes dans un marché concurrentiel. Nous avons noté que le marché des télécommunications a connu une guerre des prix. Cette situation inédite nous a obligés à s’ajuster face à cette guerre des prix. Le 16 juin un opérateur a repositionné ses offres, c’est pourquoi, nous avons fait une refonte, une baisse tarifaire », souligne encore Sékou Dramé. Une campagne très active de boycott de Sonatel a été lancée dans les réseaux sociaux pour protester contre ce que d’aucuns considèrent comme du vol mais que l’entreprise appelle un « réajustement » des offres Illimix.

Charles Gaïky Diène

(Source : Wal Fadjr, 5 août 2020)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 14 323 60 abonnés Internet

  • 14 016 086 abonnés 2G+3G+4G (97,85%)
    • 2G : 25,24%
    • 3G : 45,18%
    • 4G : 29,58%
  • 171 230 abonnés ADSL/Fibre (1,27%)
  • 133 954 clés et box Internet (0,94%)
  • 2 333 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,21%
  • Internet mobile : 98,73%

- Liaisons louées : 22 761

- Taux de pénétration des services Internet : 88,37%

(ARTP, 30 septembre 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 223 406 abonnés
- 182 809 résidentiels (81,83%)
- 40 597 professionnels (18,17%)
- Taux de pénétration : 1,37%

(ARTP, 30 septembre 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 18 630 276 abonnés
- Taux de pénétration : 114,94%

(ARTP, 30 septembre 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)