twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Nouvelle réglementation de la téléphonie mobile : « Il ne sera désormais plus possible pour un client de posséder plus de trois numéros en son nom »

mardi 20 août 2013

C’en est fini de la vente des puces dans la rue. Désormais, l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp), a décidé de mettre un terme à la commercialisation des puces à tour de bras. Dans la même foulée, il ne sera plus autorisé à un client d’avoir plus de trois puces.

« L’Artp veillera désormais à ce que les puces ne soient plus vendues dans la rue », a déclaré, hier, Omar Diène Sakho, Directeur des marchés et de la stratégie à l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes. « Avec la nouvelle réglementation, il ne sera désormais plus possible pour un client de posséder plus de trois numéros en son nom », a-t-il ajouté au cours d’un entretien sur le bilan de la campagne d’identification des puces. Sur cette opération d’identification des puces téléphoniques, qui a pris fin dimanche dernier à minuit, moins de 5% des abonnés ne sont pas identifiés. Conséquence, ces clients qui ne se sont pas fait connaître auprès de leurs opérateurs ne peuvent plus émettre des appels. Ils pourront tout de même continuer à en recevoir et ce, pendant les quinze prochains jours (à compter d’hier). Passé ce délai, leur numéro sera définitivement suspendu.

Même s’il y a forcément des abonnés qui connaissent ces désagréments, cette deuxième campagne d’identification des puces, après celle de 2007, fut un « succès ». Car, entre le 20 juin dernier, date de démarrage des opérations et le 14 août, date de la dernière réunion d’évaluation, 95% des abonnés s’étaient fait enregistrer chez leurs opérateurs, d’après Omar Diène Sakho, directeur des Marchés et de la stratégie à l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp). Ce taux pourrait même évoluer. « Au 31 juillet, les opérateurs avaient beaucoup de demandes d’identification qu’ils n’avaient pas encore fini de saisir. Et quand toutes ces données seront entrées dans la base, le taux sera supérieur à 95% », renseigne M. Sakho.

Maintenant, il reviendra à Orange, Tigo et Expresso de « faire appliquer la règle » dictée par l’Artp, en suspendant leurs clients inconnus. Cependant, y a t-il un risque que ces opérateurs, pour des raisons commerciales, ne collaborent pas à cette mesure ? « Nous avons demandé à tous les opérateurs de suspendre les numéros non enregistrés. Maintenant, nous allons mettre en place un dispositif pour nous assurer que toutes les dispositions du décret vont être respectées. On a la garantie que la suspension sera effective. On va faire des tests. On a demandé aux opérateurs un certain nombre d’informations qui nous permettent de contrôler que la suspension est bien effective. Nous avons la liste des numéros suspendus, nous pourrons donc faire les vérifications nécessaires », répond Omar Diène Sakho.

Thierno Diallo

(Source : L’Observateur, 20 août 2013)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)