twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Nouvelle censure de WhatsApp au Tchad

vendredi 24 juillet 2020

Internet sans Frontières, condamne vigoureusement le blocage du réseau WhatsApp intervenue au Tchad le 22 juillet 2020, alors que la crise sanitaire dû à la pandémie du Coronavirus continue d’affecter les populations du pays. Les sources d’Internet Sans Frontières au Tchad, et les mesures techniques effectuées par l’organisation Netbloks confirment le Blocage de l’application de messagerie WhatsApp.

Ce nouveau cas de censure, dans un contexte de grande fragilité et menace sanitaire, est une double peine contre les citoyens qui utilisent WhatsApp pour communiquer, sensibiliser sur les gestes barrière contre la COVID-19, et garder le lien avec leurs proches.

“Cette nouvelle restriction des réseaux sociaux sans aucune explication de la part des autorités tchadiennes et des compagnies de téléphonie mobile est un nouveau mépris envers les citoyens et consommateurs Tchadiens. Cette violation de la liberté d’expression et de communication doit toujours être le dernier recours”, a délaré Blaise Noubarasse, représentant d’ Internet Sans Frontières au Tchad .

« Qu’elles que soient les inquiétudes liées à l’usage du réseau WhatsApp, la censure n est jamais la bonne solution. Les autorités tchadiennes devraient plutôt mener des campagnes de sensibilisation et d’information sur les opportunités et défis de cet outil, aux côtés de la société civile et des acteurs privés”, a ajouté Abdelkerim Yacoub Koundougoumi, directeur Afrique internet sans Frontières.

Interne sans Frontières, appelle le gouvernement tchadien, à rétablir l accès au réseau WhatsApp. Nous estimons que le Blocage des Réseaux sociaux n’est pas une solution, quelque soit le problème auquel les autorités sont confrontés.

(Source : Internet Sans Frontières, 24 juillet 2020)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)