twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Nouveau rapport de la GSMA préconisant l’ouverture à la concurrence dans les télécoms, en faveur des consommateurs

mercredi 9 août 2017

La GSMA a présenté aujourd’hui les conclusions d’un nouveau rapport intitulé "Wholesale Open Access Networks", qui s’intéresse à la performance du modèle de réseau de gros unique (WOAN ou SWN), dans cinq marchés différents : Kenya, Mexique, Russie, Rwanda et Afrique du Sud. Le rapport, qui fait suite à une étude de 2014 ayant évalué le potentiel économique de la mise en place de tels réseaux, indique que dans les pays étudiés, seul un réseau unique a été déployé et que tous les autres marchés font les frais d’une progression ralentie et de lancements reportés et/ou annulés.

« Les décideurs politiques des pays envisageant d’adopter un modèle de réseau de gros unique pour les services 4G pourraient penser qu’ils obtiendront une meilleure couverture qu’avec des modèles qui s’appuient sur la concurrence entre les réseaux. Le rapport publié aujourd’hui démontre toutefois que cela n’est pas le cas », déclare John Giusti, responsable des affaires réglementaires à la GSMA. « Nous avons constaté que la concurrence au sein des réseaux débouche sur une couverture plus rapide et plus étendue, et les exemples mis en avant dans le rapport suggèrent qu’il y a peu de raisons de penser qu’un réseau unique y parvienne. »

Les décideurs politiques favorisent depuis des dizaines d’années une structure concurrentielle, attribuant l’utilisation du réseau à un nombre limité d’opérateurs mobiles, généralement sous propriété privée. Cette approche a permis une croissance et une innovation sans précédent dans les services mobiles. L’industrie a déjà connecté plus de 5 milliards de personnes à l’échelle mondiale, notamment 3,8 milliards dans les pays en voie de développement, fournissant un accès à des outils et à des applications qui permettent de relever toute une variété de défis socio-économiques.

Pour accroître la couverture des réseaux, les opérateurs mobiles cherchent d’ores et déjà des moyens d’équilibrer la concurrence avec une coopération dans les investissements d’infrastructure, grâce à la participation volontaire à des accords de partage des infrastructures. Ils explorent également de nouveaux modèles commerciaux avec des tiers pour partager les coûts et les risques liés aux investissements dans les zones rurales et éloignées. Les avantages de la concurrence entre réseaux ne se limitent pas à la couverture. L’innovation est un élément clef de la création de valeur pour les consommateurs au niveau national, et elle est rendue possible par la concurrence entre les réseaux, la prestation des services offerts et les appareils en vente.

« Nous craignons qu’une transition vers des réseaux de gros uniques se fera au détriment du consommateur. L’histoire nous a appris que les monopoles de réseau débouchent généralement sur des prix élevés et sur une réduction des investissements en infrastructure », poursuit M. Giusti. « C’est dans cette optique que nous invitons les gouvernements qui cherchent à mettre en place des réseaux uniques à plutôt soutenir les opérateurs mobiles à conclure des accords volontaires de partage des infrastructures, et à instaurer des méthodes d’attribution du spectre favorables au marché, en utilisant des conditions de licence adaptées pour développer les services mobiles et optimiser la couverture dans les zones moins desservies. »

Pour plus de renseignements, y compris les études de marché et les recommandations des décideurs politiques, téléchargez le rapport « Wholesale Open Network Access : Case Studies » de la GSMA à l’adresse suivante https://www.gsma.com/spectrum/woan-....

(Source : GSMA, 9 août 2017)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 592 990 abonnés Internet

  • 8 304 319 abonnés 2G+3G (96,6%)
  • 166 539 clés Internet (1,9%)
  • 103 706 bonnés ADSL (1,2%)
  • 18 426 abonnés bas débit (0,2%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 31 mars 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 652 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 281 488 abonnés
- Taux de pénétration : 103, 25%

(ARTP, 31 mars 2017)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)