twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Normalisation des télécommunications, Abdou Karim SALL rassure : l’ARTP travaille à ce que la qualité de service rendu au Sénégal soit conforme à la norme mondiale

mardi 24 mars 2015

Un Forum régional sur la normalisation en l’Afrique est ouvert ce mardi à Dakar, à l’initiative de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) du Sénégal, de concert avec l’Union Internationale des Télécommunications (UIT).

A l’ouverture de cette rencontre, avec à ses côtés, Mr Ota IROSHI de l’Union Internationale des télécommunications, Mr Abou Abel Thiam du Collège de l’ARTP, Mr Abdoul Yaya Kane, ministre des Télécommunications et des Postes, le Directeur Général de l’ARTP, Mr Abdou Karim SALL a indiqué que les opérateurs sont non seulement soumis à ce qu’on appelle le code de communication qui régit leur fonctionnement, mais également à un cahier de charges qui leur a été cédé par l’Etat du Sénégal.

« Des indicateurs précis échangés avec les opérateurs sont disponibles ; donc il appartient au régulateur de vérifier par nous-même si la qualité de service rendu aux usagers est conforme à la norme », a-t- il rassuré. Mr SALL a expliqué que s’il y a des écarts, le régulateur doit prendre les précautions afin de s’adresser aux opérateurs concernés pour leur demander de prendre les positions nécessaires pour corriger les écarts notés.

« Nous menons régulièrement des campagnes de mesure à travers les artères, les grandes villes, et lors grands évènements religieux tels que le Magal de Touba, le Gamou de Tivaoune, etc », a révélé le Directeur Général. Là où il y a une forte concentration des populations, l’ARTP essaie de faire en sorte qu’au Sénégal la qualité de service rendu soit le plus conforme possible à la qualité de service sur le plan mondial.

Cependant, il a fait comprendre qu’il faut avoir des outils pour constater à travers des campagnes de sondage, de mesure, la qualité de service vécue par les usagers. Mr SALL considère qu’aujourd’hui l’ARTP est sur la bonne voie ; ce qui constitue un impératif, car les citoyens ne peuvent plus se passer du téléphone, ni de l’internet.

Ainsi, il a réaffirmé que l’ARTP travaille tous les jours dans le sens de l’amélioration de la qualité du service rendu aux usagers…

(Source : Dakar Actu, 24 mars 2015)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)