twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Non-fonctionnement du nouveau système de communication de la Police : Ousmane Ngom jette 25 milliards dans du toc chinois

samedi 29 janvier 2011

Un scandale lié au système de communication de la Police, baptisé Gota, s’est révélé au niveau du ministère de l’Intérieur. En effet, le système de transmission par radio installé par les Chinois ne parvient toujours pas à fonctionner. Malgré toutes les tentatives, ce système qui a couté 25 milliards de francs Cfa au Sénégal, lors du premier passage de Me Ousmane Ngom au stratégique département de l’Intérieur, n’est toujours pas opérationnel.

L’affaire a des allures d’un scandale. Et elle porte encore sur des milliards de francs Cfa brassés pour ne rien servir et concerne le système de communication de la Police nationale, baptisé Gota. En effet, selon des sources proches de la Police nationale, ce système de transmission par radio installé au niveau du ministère de l’Intérieur, qui assure la tutelle de la Police nationale, par des Chinois et qui a coûté 25 milliards de francs Cfa, a tous les problèmes du monde pour fonctionner correctement. Les radios ne sont toujours pas opérationnelles depuis l’installation du système. C’est donc dire que cela constitue de la camelote. Le prix est jugé trop cher et le système ne marche même pas.

En outre, lors du Festival mondial des arts nègres, les flics ont essayé de l’utiliser mais sont restés sur leur faim. Les appareils refusent toujours de faire passer la communication. De ce fait, la Police les avait récupérés pour les réparer, mais elle n’a pas pu le faire. D’ailleurs, durant le magal de Touba, le système n’avait pas non plus marché. Ceci dit, la Police recourt à chaque fois à son réseau radio traditionnel. Toutefois, les flics se plaignent du fait qu’on a investi des milliards pour rien. Il faut préciser que le marché avait été conclu par Me Ousmane Ngom lors de son premier passage au ministère de l’Intérieur. Ce qui est inquiétant dans cette affaire, c’est qu’elle concerne ceux qui sont chargés de veiller sur la sécurité des personnes et de leurs biens. Dans un contexte où un problème d’insécurité se pose surtout en banlieue avec les coupures in-tempestives de courant.

Interpellé sur ce sujet, le chef du Bureau des relations publiques de la Police n’a pas été bavard. « Je sais qu’il y a une radio qu’on est en train d’installer au niveau de la Police. Je n’ai aucune autre information par rapport à cela. Je ne sais pas s’ils ont fini ou combien elle a coûté », soutient le colonel Alioune Ndiaye.

Mamadou Diallo

(Source : Le Quotidien, 29 janvier 2011)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)