twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Nii Quaynor recoit le prix John Postel

jeudi 6 décembre 2007

La Société Internet (ISOC) remet à Nii Quaynor le prix Jonathan B. Postel Service Award pour son travail d’avant-garde dans l’avancement du réseau Internet en Afrique.

La Société Internet a remis à l’ingénieur avant-gardiste d’Internet, Nii Quaynor, le prestigieux prix Jonathan B. Postel Service Award de 2007 pour ses efforts de meneur dans l’avancement de la technologie Internet en Afrique et dans la mobilisation des technologistes en vue d’améliorer l’accès et les outils Internet à l’échelle du continent.

La Société Internet a présenté le prix, qui comprend une somme de 20 000 USD, lors de la 70e rencontre de l’Internet Engineering Task Force (IETF) à Vancouver, en Colombie-Britannique, au Canada. « Le Dr Quaynor, en tant que pionnier, s’est dévoué entièrement au développement et à l’expansion d’Internet dans toute l’Afrique depuis près de vingt ans, et a permis des avancements importants en matière d’accès à l’information, d’éducation, de soins de santé et de commerce pour les pays africains et leurs citoyens », a déclaré la présidente de la Société Internet Lynn St. Amour. « Aujourd’hui, le Dr Quaynor demeure le champion non seulement du progrès technologique, mais également de l’engagement africain vis-à-vis des normes, processus et déploiements concernant Internet et des discussions au sujet des politiques et règlements d’Internet, tout en veillant à la bonne représentation des intérêts de l’Afrique sur la scène mondiale. Il a donné forme à une communauté africaine qui partage sa vision et qui reflète le même dévouement dont a fait preuve Jon Postel. »

« Je demeure humble en acceptant ce prix et devant ce que Jon Postel représente pour notre communauté en Afrique. Les efforts de Jon Postel et la vision mondiale qu’il a développée pour le fonctionnement du système de noms de domaines et les services de numérotation ont garanti que l’Afrique pourrait bénéficier dès le début de la croissance d’Internet. Je remercie la Société Internet pour sa reconnaissance et je suis heureux d’être associé à la mémoire de Jon », a déclaré le Dr Nii Quaynor. « Nous nous efforcerons de développer davantage d’ingénieurs africains afin de répondre aux besoins de croissance rapide du réseau dans la région, en raison de son retard, et de nous joindre au processus d’établissement des politiques techniques. Notre objectif global est de renforcer l’éducation et la recherche en technologies de réseau en Afrique. »

Le prix annuel de la Société Internet est nommé en mémoire du Dr Jonathan B. Postel afin de commémorer son extraordinaire dévouement exercé tout au long de ses trente années de carrière en réseautique. De 1971 à 1998, M. Postel a géré, soutenu et transformé la série de notes de la RFC, qui englobe les spécifications techniques et les recommandations régissant Internet, créée par Steve Crocker en 1969 dans le cadre de son travail sur Arpanet, le précurseur de l’Internet actuel. M. Postel est un membre fondateur du Conseil IAB et le premier membre particulier de la Société Internet, qu’il a servie à titre d’administrateur jusqu’à sa mort inattendue.

Le Dr Quaynor est président de Network Computer Systems (NCS) Ghana.COM et professeur d’informatique à la University of Cape Coast au Ghana. Il est également l’animateur de l’African Network Operators Group (AfNOG), un établissement de transfert de technologie de réseau, depuis 2000 ainsi que le président du conseil et fondateur d’AfriNIC, le registraire de numérotation africain.

Le Dr Quaynor a commencé son travail de développement Internet en Afrique en 1993, dès son retour dans son pays d’origine, le Ghana, afin d’y établir le premier service Internet exploité par NCS en Afrique de l’Ouest. Chez NCS, son équipe et lui ont œuvré au développement initial d’Internet en Afrique. Aujourd’hui, il y a plus de 43 millions d’internautes en Afrique.

Avant de se joindre à NCS, le Dr Quaynor a travaillé chez Digital Equipment Corporation aux États-Unis, de 1977 à 1992. En 1979, il a établi la faculté d’informatique à la University of Cape Coast du Ghana. Le Dr Quaynor a obtenu un B.A. (génie) du Dartmouth College en 1972 et un doctorat (informatique) portant sur les systèmes d’exploitation répartis en 1977 de la State University of New York à Stony Brook.

(Source : Isoc, 5 décembre 2007)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)