twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Nigeria : vers la création d’un parc technologique industriel national

lundi 11 avril 2022

L’industrie est l’un des piliers de l’économie nigériane. Le gouvernement, qui est engagé dans un processus de réforme et de diversification de l’économie, veut mettre la technologie au service du secteur afin de stimuler le développement économique et social.

Le Sénat nigérian a adopté, mardi 5 avril, en deuxième lecture un projet de loi portant sur la création d’un parc technologique industriel national. Ledit projet de loi, parrainé par le sénateur Ibikunle Amosun, vise notamment à établir le parc technologique industriel national comme un mécanisme de regroupement des connaissances et la formation de parcs industriels basés sur l’innovation au Nigeria. Il a été transmis au Comité du commerce et de l’investissement qui doit faire un rapport à la Chambre dans les quatre semaines pour une action législative.

«  La création de parcs, tels que celui-ci, permet aux entreprises et aux entrepreneurs de tirer plus facilement parti de la disponibilité des ressources, du savoir-faire technique, des connaissances et du professionnalisme, ce qui peut ouvrir la voie au développement et à l’expérimentation de solutions commerciales et technologiques  », a déclaré M. Amosun.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la volonté du gouvernement nigérian d’attirer les investissements de grands acteurs de l’industrie numérique et de susciter le développement de la technologie au niveau des entrepreneurs locaux, conformément à la nouvelle stratégie de développement numérique 2022-2025.

Une fois créé, le parc technologique industriel devrait contribuer à accélérer le processus de réforme et de diversification de l’économie nationale, en attirant des entreprises innovantes qui peuvent générer des emplois, des revenus plus élevés et davantage de ressources pour le pays. Il permettrait également au Nigeria de progresser sur le plan technologique, et de devenir une nation industrielle.

Isaac K. Kassouwi

(Source : Agence Ecofin, 11 avril 2022)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)