twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Nigeria : les transactions P2P en bitcoin ont augmenté à environ 204 millions $ au premier semestre

vendredi 16 juillet 2021

Les cryptomonnaies sont toujours prisées au Nigeria, malgré le fait que la banque centrale ait interdit aux institutions financières de faciliter les paiements ou échanges de ces actifs.

La popularité du Bitcoin au Nigeria ne décroit pas au fil des mois. Selon plusieurs sources concordantes, le volume des transactions P2P de Bitcoin a augmenté au premier semestre pour atteindre environ 204 millions $.

Si l’on en croit les données de Usefultulips rapportées par Coindesk, le Nigeria éclipse avec ce volume le reste de l’Afrique sur la période. Son rival le plus proche, le Kenya, a totalisé 84,3 millions $ alors qu’au Ghana, les volumes totalisaient 59,8 millions $.

Selon les données de Paxful et LocalBitcoins relayées par Nairametrics, le volume des transactions P2P de Bitcoin au Nigeria aurait dépassé 38 millions $ pour le mois de juin 2021, en hausse de 8,7% par rapport à mai. Le site précise que ce volume pourrait être en réalité plus élevé, car il ne prend pas en compte les transactions d’autres plateformes populaires comme Binance et Remitano.

Toutes ces données suggèrent que le Bitcoin et les cryptomonnaies ont toujours la cote auprès des Nigérians qui se ruent sur les plateformes d’échange en ligne. Rappelons que selon des estimations datant de fin mars, le Nigeria serait le 3e pays utilisateur de cryptomonnaies après les Etats-Unis et la Russie.

Si la Banque centrale du Nigeria a rejoint la tendance globale en lançant son propre projet de monnaie numérique, il sera intéressant de voir comment les volumes des transactions évoluent sur les prochains mois. Notons en effet que les monnaies numériques de banque centrale (MNBC) sont érigées par les autorités financières internationales en « rivales » des cryptomonnaies, car « plus sécurisées » et « moins polluantes pour l’environnement ».

L’autre chose sera de voir si l’Etat nigérian va décider de durcir le ton concernant les cryptomonnaies à mesure qu’avancera son projet de MNBC.

Louis-Nino Kansoun

(Source : Agence Ecofin, 16 juillet 2021)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)