twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Nigeria : les autorités lèvent la suspension de Twitter

jeudi 13 janvier 2022

Le 4 juin 2021, le Nigeria a suspendu Twitter en l’accusant de tolérer des publications incitant à la violence dans le pays. C’était deux jours après que le réseau social a supprimé une publication du président et quelques semaines après l’annonce de l’installation de son siège africain au Ghana.

Au Nigeria, les autorités ont autorisé Twitter à reprendre ses activités, sept mois après sa suspension. L’information a été rendue publique par un communiqué de l’Agence nationale pour le développement des technologies de l’information, le mercredi 12 janvier. « Le président Muhammadu Buhari a approuvé la levée de la suspension de Twitter au Nigeria à partir de minuit aujourd’hui », a expliqué Kashifu Inuwa Abdullahi, le directeur de l’agence.

Les autorités nigérianes avaient suspendu le réseau social pour « une durée indéterminée » après l’avoir notamment accusé d’avoir une « mission suspecte » contre le gouvernement nigérian, et de tolérer sur la plateforme les messages de haine contre ce dernier, notamment ceux incitant au séparatisme biafrais et à la violence dans le sud-est du Nigeria. Il faut également rappeler que la suspension était intervenue deux jours après que Twitter a supprimé une publication du président Muhammadu Buhari menaçant de « traiter avec un langage qu’ils comprennent » les séparatistes.

La décision avait suscité un vif tollé dans le pays où Twitter affiche environ 3 millions d’abonnés, selon des plateformes de fact-checking. Il faut rappeler que le réseau social a récemment servi de moyen de ralliement pour les mouvements sociaux dans le pays, notamment dans la lutte contre la violence policière de la campagne End SARS.

Selon les autorités nigérianes, Twitter a accepté « toutes les conditions fixées par le gouvernement fédéral ». Cela sous-entend non seulement que le réseau social aura bien une représentation physique dans le pays, mais également qu’il se plie à ses exigences fiscales du Nigeria. Mais, jusque-là, Twitter n’a pas commenté cette déclaration.

Servan Ahougnon

(Source : Agence Ecofin, 13 janvier 2022)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)