twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Nigeria : les autorités annoncent la levée prochaine de la suspension de Twitter

vendredi 13 août 2021

En juin 2021, les relations déjà tendues entre les autorités nigérianes et Twitter atteignent leur paroxysme avec la suspension de Twitter dans le pays par le gouvernement fédéral. Deux mois plus tard, la situation semble s’être beaucoup améliorée.

Le bras de fer entre le gouvernement nigérian et Twitter semble toucher à sa fin. En effet, Lai Mohammed le ministre de l’Information a annoncé, mercredi 11 août, que la suspension dont fait l’objet le réseau social dans le pays pourrait être levé dans « les prochains jours ou semaines ».

Cette annonce est la preuve que les pourparlers commencés au lendemain de la suspension de Twitter, entre les responsables de la plateforme et les autorités nigérianes, vont bon train. Lai Mohammed a déclaré à cet effet qu’ils se sont mis d’accord sur certains points et qu’ils sont « sur le point de parvenir à un accord complet ».

Cependant, quelques zones d’ombre restent à éclaircir entre les deux parties. Il s’agit notamment de la demande des autorités nigérianes qui exigent que Twitter ouvre un bureau dans le pays. Selon le ministre, Twitter a accepté cette demande, mais insiste qu’elle ne peut pas y accéder avant 2022.

Les responsables de Twitter se réjouissent de la tournure que prennent les choses et sont impatients que la plateforme soit rétablie dans le pays. Un porte-parole de Twitter a déclaré : « nous avons récemment rencontré le gouvernement nigérian pour discuter des raisons pour lesquelles Twitter a été bloqué et des moyens de résoudre ce problème. Notre objectif est de tracer une voie vers le rétablissement de Twitter pour tous les Nigérians ».

La société civile nigériane salue l’annonce qui laisse entrevoir la fin d’une politique largement condamnée et vue comme un affront à la liberté d’expression et presse le gouvernement nigérian de « rétablir immédiatement » l’accès à Twitter.

(Source : Agence Ecofin, 13 août 2021)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)