twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Nigeria : le régulateur va attribuer des contrats à des entreprises pour accélérer la pénétration du haut débit

mardi 22 novembre 2022

Malgré une forte pénétration du mobile et de l’Internet, l’utilisation du haut débit reste relativement faible au Nigeria. Le gouvernement qui vise une pénétration du haut débit de 70 % à l’horizon 2025 multiplie les initiatives pour concrétiser cette ambition à seulement deux ans de l’échéance.

La Nigerian Communications Commission (NCC) a annoncé qu’elle attribuera le jeudi 24 novembre des contrats à des entreprises pour la fourniture d’infrastructures télécoms à large bande aux micro, petites et moyennes entreprises (MPME), ainsi qu’aux établissements d’enseignement supérieur du Nigeria. Cette initiative devrait notamment permettre d’accélérer la pénétration du haut débit dans le pays.

Selon la NCC, certaines entreprises technologiques réputées ont déjà été sélectionnées pour la mise en œuvre du projet dans le cadre d’un «  processus d’appel d’offres transparent  ». Les contrats doivent être exécutés dans les six zones géopolitiques du pays dans un délai de six mois, à compter de la date d’attribution, apprend-on.

L’attribution de ces contrats fait suite à l’approbation du programme par le Conseil exécutif fédéral (FEC) plus tôt cette année. L’initiative s’inscrit dans le cadre des actions engagées par le gouvernement nigérian pour accélérer l’utilisation du haut débit au Nigeria dans un contexte marqué par l’accélération de la transformation numérique. Le gouvernement nigérian s’est fixé pour objectif de connecter 70 % de la population au haut débit d’ici 2025. Cependant, les dernières statistiques de la NCC n’affichent qu’une pénétration du haut débit de 45 %.

«  La fourniture d’une infrastructure à large bande pour les MPME au Nigeria et pour les établissements d’enseignement supérieur dans les six zones géopolitiques du pays donnera l’impulsion nécessaire à la réalisation des principaux objectifs énoncés dans la NDEPS 2020-2030 [Politique et stratégie nationales en matière d’économie numérique 2020-2030, Ndlr]  », a déclaré la NCC dans un communiqué.

Isaac K. Kassouwi

(Source : Agence Ecofin, 22 novembre 2022)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 350 690 abonnés Internet

  • 16 349 008 abonnés 2G+3G+4G (97,25%)
    • 2G : 18,12%
    • 3G : 32,22%
    • 4G : 49,66%
  • 213 908 abonnés ADSL/Fibre (1,32%)
  • 234 052 clés et box Internet (1,43% )
  • 1682 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,670%

- Liaisons louées : 4 491

- Taux de pénétration des services Internet : 94,98%

(ARTP, 31 mars 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 266 260 abonnés
- 225 387 résidentiels (84,65%)
- 40872 professionnels (15,35%)
- Taux de pénétration : 1,54%

(ARTP, 31 mars 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 067 256 abonnés
- Taux de pénétration : 116,57%

(ARTP, 31 mars 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik