twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Nigeria : le régulateur télécoms veut collaborer avec l’US Army War College dans la cybersécurité

mardi 6 mars 2018

La Commission des Communications du Nigeria ((NCC) veut collaborer avec l’US Army College dans le domaine de la cybersécurité.

Tony Ojobo, le directeur de la communication de la NCC, l’a révélé le 5 mars 2018, durant la cérémonie de réception d’une délégation d’étudiants de l’établissement d‘enseignement militaire.

Le porte-parole de l’organe public de régulation du marché télécoms a justifié le désir de collaborer avec l’US Army War College par la meilleure perception qu’ont les militaires des problèmes de cybercriminalité et de cybermenace comme questions majeures de sécurité nationale.

Lors de la Cyber Secure, Conference organisée par l’Association des experts de la cybersécurité du Nigeria (CSEAN), tenue du 4 au 6 avril 2017 à Abuja, et à laquelle des représentants de l’armée nigériane avaient pris part, Remi Afon, le président du CSEAN, avait estimé que le Nigeria ferait de plus en plus l’objet d’attaques au regard de la numérisation rapide de la vie des consommateurs, du gouvernement et des entreprises.

La télévision numérique ou les réseaux sociaux, le commerce électronique, les services bancaires et financiers sur Internet ou la gouvernance électronique pour la gestion des services gouvernementaux, sont autant de services qui démontrent que la société nigériane est de plus en plus exposée.

C’est conscient de ces risques inhérents au progrès numérique que le régulateur télécoms multiplie les partenariats avec divers organismes internationaux susceptibles de lui fournir une expertise dans le domaine de la cybersécurité. Il veut être en mesure de répondre avec efficacité aux menaces qui se font de plus en plus sophistiquées.

(Source : Agence Ecofin, 6 mars 2018)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)