twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Nigeria : le régulateur autorise airtel à déconnecter partiellement Globacom pour une facture impayée

lundi 21 octobre 2019

Dans un avis daté du 18 octobre 2019 et signé par Henry Nkemadu, son directeur des affaires publiques, la Commission des communications du Nigeria (NCC) a informé le public et en particulier les abonnés de Globacom de son approbation pour la déconnexion partielle du réseau de l’opérateur de téléphonie mobile de celui de son concurrent Airtel Networks Limited. La décision résulte du non-règlement par Globacom de ses frais d’interconnexion.

Bien que la mesure vise à sanctionner Globacom, il faut souligner qu’elle pénalisera également Airtel dans une certaine mesure. En effet, si la déconnexion empêchera les 47,2 millions d’abonnés de Globacom d’émettre des appels et SMS vers le réseau Airtel, il n’en demeure pas moins que les 47,9 millions d’abonnés d’Airtel qui ont des amis, des membres de la famille, des relations d’affaires, abonnés chez Globalcom, ne pourront pas également recevoir d’appels de leur part même si eux pourront continuer à émettre des appels et SMS vers le réseau Globacom.

Avant de prendre cette sanction à l’encontre de Globacom, la NCC a indiqué qu’il a été donné à l’entreprise télécoms nigériane l’opportunité de justifier le non-paiement de sa facture d’interconnexion dont le montant n’a pas été dévoilé. Selon le régulateur télécoms, après examen des circonstances entourant l’endettement, il a été déterminé que l’opérateur ne disposait pas de raisons suffisantes pour ne pas payer les frais d’interconnexion dus.

La NCC a donné à la société Globacom jusqu’au 28 octobre 2019 pour régler la somme due à son concurrent Airtel. Elle a souligné que la déconnexion subsistera tant qu’elle n’aura pas décidé autrement.

(Source : Agence Ecofin, 21 octobre 2019)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)