twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Nigeria : le régulateur a attribué 13 nouvelles licences de fourniture de services télécoms par satellite

jeudi 10 septembre 2020

Huit opérateurs satellites se sont partagé les 13 nouvelles licences de fourniture de services télécoms attribuées par la NCC. Ce chiffre porte à 68 les licences déjà délivrées par le régulateur depuis janvier 2020. Une solution qui répondra à la faible couverture télécoms dans les zones rurales.

La Commission des communications du Nigeria (NCC) a attribué treize nouvelles licences de fourniture de services télécoms par satellite à des entreprises étrangères. Les nouvelles licences sont partagées entre Intelsat, Eutelsat, Avanti, Yahsat, SES via sa filiale britannique NSS New Skies, Inmarsat, Iridium. Même OneWeb qui a déclaré faillite depuis quelques mois figure dans la liste des nouveaux acquéreurs de licence satellite au Nigeria.

Avec ces nouvelles licences, c’est un total de 68 autorisations de fourniture de services télécoms par satellite que la NCC aura délivré sensiblement aux mêmes entreprises en l’espace de neuf mois. En janvier dernier, 55 licences avaient en effet déjà été partagées entre Eutelsat, Intelsat, OneWeb, Yahsat, Immarsat, NSS Licensee B.V et Avanti. La société américaine Intelsat avait réussi à avoir à elle seule 24 licences contre 10 licences chacune pour Eutelsat et NSS Licensee B.V.

Si pour les opérateurs satellites l’obtention de ces licences contribuera au renforcement de leurs activités sur le marché télécoms nigérian, actuellement fort de près de 180 millions d’abonnés aux services télécoms pour une population de près de 205 millions d’individus, pour le régulateur télécoms c’est une stratégie pour toucher davantage de personnes et briser la fracture numérique.

En effet, même si le Nigeria affiche 180 millions d’abonnés aux services télécoms, le régulateur est conscient que ce chiffre est gonflé par les détenteurs de deux voire trois SIM. Une grande partie de la population, surtout celle des zones rurales, demeure privée des services télécoms. Les opérateurs de téléphonie ont toujours quelque peu rechigné à investir dans ces zones au regard du coût élevé. Le satellite est donc une alternative efficace.

(Source : Agence Ecofin, 10 septembre 2020)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 14 323 60 abonnés Internet

  • 14 016 086 abonnés 2G+3G+4G (97,85%)
    • 2G : 25,24%
    • 3G : 45,18%
    • 4G : 29,58%
  • 171 230 abonnés ADSL/Fibre (1,27%)
  • 133 954 clés et box Internet (0,94%)
  • 2 333 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,21%
  • Internet mobile : 98,73%

- Liaisons louées : 22 761

- Taux de pénétration des services Internet : 88,37%

(ARTP, 30 septembre 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 223 406 abonnés
- 182 809 résidentiels (81,83%)
- 40 597 professionnels (18,17%)
- Taux de pénétration : 1,37%

(ARTP, 30 septembre 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 18 630 276 abonnés
- Taux de pénétration : 114,94%

(ARTP, 30 septembre 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)