twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Nigeria : le gouvernement lance des formations sur mobile destinées aux agriculteurs

lundi 30 août 2021

Dans un contexte dominé par le changement climatique, les agriculteurs nigérians peinent à accroître leur rendement. Cela est dû au manque d’informations sur les nouvelles pratiques agricoles et commerciales.

Le gouvernement fédéral du Nigeria, à travers son système de partage des risques basé sur des incitations pour les prêts agricoles (NIRSAL), vient de lancer des formations destinées aux agriculteurs de tout le pays.

Hébergées par une plateforme d’apprentissage dénommée « NIRSAL Farmers Business School (NBFS) », ces formations sont disponibles dans plusieurs langues et accessibles par téléphone mobile grâce à la technologie de réponse vocale interactive. Pour cela, les agriculteurs n’ont pas besoin d’avoir des smartphones ou d’être connectés à Internet pour bénéficier des formations.

La NBFS offrira une formation pratique sur les bonnes pratiques agricoles. « Il fournira des mécanismes de soutien qui combleront les lacunes en matière d’information, renforceront les capacités entrepreneuriales et amélioreront l’accès au financement commercial », a fait savoir le directeur général du NIRSAL, Aliyu Abdulhameed.

D’après le responsable, le contexte agricole au Nigeria menacé par les dérèglements météorologiques et climatiques a obligé son institution à agir ; le manque d’informations sur ces menaces étant l’un des principaux obstacles des agriculteurs en zones rurales. Ainsi, la plateforme aidera les agriculteurs à prendre de meilleures décisions en temps réel en fournissant des informations vitales de manière transparente.

L’objectif de ce programme de formation est de favoriser une interaction continue entre le NIRSAL Plc et les agriculteurs. Ce qui conduira à une amélioration de la productivité et des revenus à tous les niveaux. De plus, elle permettra de favoriser l’inclusion des agriculteurs dans l’utilisation des TIC et de limiter les sessions d’apprentissage physiques qui obligent les responsables du NIRSAL à parcourir les zones les plus reculées pour effectuer les campagnes de renforcement des capacités.

La NBFS a été lancée en partenariat avec Successory Nigeria Limited et MTN Nigeria.

Vanessa Ngono Atangana

(Source : Agence Ecofin, 30 août 2021)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)