twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Nigeria : le gouvernement fédéral veut mettre la 5G au service de la sécurité, entre autres

mercredi 26 janvier 2022

Le Nigeria fait désormais partie du cercle restreint des pays africains où la 5G est opérationnelle. Les autorités veulent miser sur cette technologie pour améliorer la protection des personnes et des biens. Un sérieux défi auquel le pays fait face depuis quelques années.

Le président de la République fédérale du Nigeria, Muhammadu Buhari, a présidé le mardi 25 janvier à Abuja le lancement de la politique nationale sur les réseaux de cinquième génération (5G). Le chef de l’Etat voit dans cette nouvelle technologie de nombreuses opportunités pour l’économie nationale, notamment la sécurité et le bien-être de la nation.

« Le réseau 5G est une plateforme viable sur laquelle les institutions de sécurité peuvent s’appuyer pour relever les défis de sécurité qui ont frappé le pays, en exploitant le potentiel des technologies numériques telles que l’intelligence artificielle (IA), la réalité augmentée (RA), la réalité virtuelle (VR), la robotique, etc. qui explorent les informations en temps réel pour une efficacité maximale », a expliqué, le ministre nigérian des Communications et de l’Economie numérique, Isa Ali Ibrahim Pantami, lors de sa présentation. Il a affirmé que le lancement officiel du réseau 5G au Nigeria s’inscrit dans le cadre de l’engagement du gouvernement fédéral à développer une économie numérique florissante.

La politique nationale sur les réseaux 5G a été approuvée par le Conseil exécutif fédéral (FEC) le 8 septembre 2021, après une série d’essais et d’engagements multipartites qui ont éliminé les risques sanitaires perçus. Par conséquent, le 13 décembre 2021, la Nigerian Communications Commission (NCC) a mis aux enchères le spectre de 3,5 GHz pour les licences de réseaux de cinquième génération (5G). MTN Nigeria et Mafab Communications sont sortis vainqueurs de cette enchère.

Muhammadu Buhari a déclaré que les technologies 5G pourraient soutenir pratiquement tous les secteurs de l’économie, notamment en améliorant la connectivité, les soins de santé, l’éducation tout en favorisant les villes intelligentes et en stimulant l’agriculture. Le président de la République a instruit toutes les institutions de sécurité du pays d’adopter la 5G lorsqu’elle sera déployée afin de renforcer la sécurité nationale.

Isaac K. Kassouwi

(Source : Agence Ecofin, 26 janvier 2022)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)