twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Nigeria : le gouvernement a approuvé un accord de licence d’entreprise pour les produits Microsoft

jeudi 30 juin 2022

La transformation numérique continue de s’accélérer en Afrique. Le gouvernement nigérian multiplie les initiatives pour faciliter cette transformation et profiter des avantages de l’économie numérique.

Le Conseil exécutif fédéral du Nigeria (FEC) a approuvé, le mercredi 29 juin, un accord de licence d’entreprise pour les produits Microsoft à l’échelle du gouvernement. C’est ce qu’a déclaré Femi Adeluyi, assistant technique, Recherche & Développement, auprès du ministre des Communications et de l’Économie numérique, dans un communiqué publié ce jeudi 30 juin.

L’accord, apprend-on, est une stratégie de réduction des coûts d’acquisition de logiciels pour le gouvernement. Il sera mis en œuvre par l’Agence nationale de développement des technologies de l’information (NITDA), sous la supervision du ministère fédéral des Communications et de l’Économie numérique. Avec ce nouvel accord, le gouvernement pourra acheter en gros toutes les licences de produits Microsoft et les vendre aux institutions publiques fédérales, en cas de besoin.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre des efforts du gouvernement fédéral nigérian «  pour maintenir le coût des projets informatiques à des niveaux supportables  ». Cela est nécessaire au regard de ses ambitions d’e-gouvernement, de transformation numérique et d’économie digitale. C’est dans cette optique que le président Muhammadu Buhari a dévoilé en novembre 2019 la National Digital Economy Policy and Strategy 2020-2030, suivi en mars 2020 du Nigerian National Broadband Plan (NNBP) 2020-2025.

Selon M. Adeluyi, cet accord «  permettra non seulement de réduire considérablement le coût de l’acquisition de licences pour les institutions publiques fédérales (FPI), mais aussi de réduire et de simplifier la complexité des licences, de faciliter la comptabilité et la prévisibilité des flux de trésorerie et de surveiller l’utilisation et l’impact des investissements du gouvernement  ».

Isaac K. Kassouwi

(Source : Agence Ecofin, 30 juin 2022)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)