twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Nigeria : le budget du régulateur des télécommunications fixé à 1,3 milliard $ pour 2023

vendredi 16 décembre 2022

Le gouvernement nigérian attribue la forte croissance que connaît le secteur des TIC à son engagement en faveur du développement de l’économie numérique et la création d’un environnement opérationnel favorable, entre autres. Pour 2022, le budget de la NCC avait été fixé à 633,3 milliards de nairas.

Le budget de la Nigerian Communications Commission (NCC) pour l’année financière 2023 est fixé à 559 milliards de nairas (1,3 milliard USD). Approuvée la semaine dernière par le Sénat, cette allocation financière devrait notamment permettre de stimuler la croissance continue du secteur des télécommunications.

Sur le montant total de 559 milliards de nairas, 86,7 milliards de nairas sont destinés aux dépenses récurrentes, 5,2 milliards de nairas aux dépenses en capital, 35 milliards de nairas aux projets spéciaux et 16 milliards de nairas au Fonds de prestation de service universel (USPF). Les 416 milliards de nairas restants seront transférés au gouvernement fédéral le 31 décembre 2023.

Le budget 2023 de la NCC est inférieur aux 633,3 milliards de nairas qui ont été alloués à l’autorité de régulation des télécommunications pour l’année financière 2022. Il est cependant largement supérieur aux 46,48 milliards de nairas alloués au ministère fédéral des Communications et de l’Economie numérique pour ses activités en 2023.

Le nouveau budget devrait permettre d’accélérer le développement du secteur des technologies de l’information et de la communication (TIC) et augmenter sa contribution à l’économie nationale. Selon les chiffres du Bureau national des statistiques (NBS), le secteur des TIC a contribué à hauteur de 15,35 % au produit intérieur brut (PIB) réel du Nigeria au troisième trimestre 2022. Ce chiffre est supérieur à sa contribution au même trimestre de l’année précédente, où il représentait 14,20 %, mais inférieur à celle du deuxième trimestre, où il représentait 18,44 %.

Selon Umar Danbatta, vice-président exécutif de la NCC, le budget 2023 prévoit notamment le déploiement de la 5G, qui offrirait une plus grande flexibilité du réseau et se traduirait par une meilleure qualité de service et d’expérience pour les consommateurs. Il a ajouté que cela conduirait finalement à une augmentation des revenus pour les opérateurs télécoms et le gouvernement.

Isaac K. Kassouwi

(Source : Agence Ecofin, 16 décembre 2022)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 649 296 abonnés Internet

  • 16 127 680 abonnés 2G+3G+4G (96,87%)
    • 2G : 16,79%
    • 3G : 29,09%
    • 4G : 54,12%
  • 229 722 abonnés ADSL/Fibre (1,39%)
  • 290 750 clés et box Internet (1,74%)
  • 1444 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,39%
  • Internet mobile : 98,61%

- Liaisons louées : 4 433

- Taux de pénétration des services Internet : 99,03%

(ARTP, 30 septembre 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 279 856 abonnés
- 239 481 résidentiels (85,57%)
- 40 375 professionnels (14,43%)
- Taux de pénétration : 1,62%

(ARTP, 30 septembre 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 607 679 abonnés
- Taux de pénétration : 119,79%

(ARTP, 30 septembre 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik