twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Nigeria : le Conseil exécutif fédéral a approuvé le déploiement de la 5G dans le pays

jeudi 9 septembre 2021

En élaboration depuis deux ans, le cadre réglementaire indispensable au lancement de la 5G au Nigeria a été achevé. L’attribution des fréquences télécoms nécessaires à l’exploitation de cette technologie mobile n’attend plus que la concertation des différentes agences intervenant dans le secteur télécoms.

Le gouvernement nigérian a exprimé son accord mercredi 8 septembre 2021 pour le déploiement de la 5G dans le pays. Le Conseil exécutif fédéral du Nigeria a approuvé la politique nationale sur les réseaux de cinquième génération (5G), présentée par le ministre des Communications et de l’Economie numérique, Isa Ali Pantami. La mise en œuvre de cette politique, qui définit le cadre réglementaire et technique pour l’utilisation de la 5G, est à effet immédiat.

« La politique nationale a été élaborée en raison de la nécessité d’un engagement approfondi des parties prenantes et de la nécessité d’assurer une sensibilisation adéquate du public. Elle a également pris en compte le rapport des essais de 3 mois de la 5G qui ont commencé le 25 novembre 2019 […] le Conseil national de gestion des fréquences (NFMC), présidé par le ministre Isa Ali Pantami, libèrera bientôt du spectre télécoms à très haut débit à la Commission des communications du Nigeria (NCC) pour les opérateurs de réseaux mobiles qui remplissent toutes les conditions requises » à l’exploitation de la nouvelle technologie mobile, a indiqué le ministère des Communications et de l’Economie numérique.

Dimanche 22 août, lors du Forum organisé par l’Agence nigériane d’informations (NAN), le ministre Isa Ali Pantami révélait déjà que la politique nationale relative à la 5G était achevée à 95%. Son élaboration qui a démarré il y a deux ans aura été marquée par quelques soubresauts, notamment le rejet prématuré de la 5G par une partie de la population alors convaincue de son incidence sur l’augmentation des cas de coronavirus dans le pays. Le Sénat avait dû initier une enquête dont les résultats publiés en mai dernier ont levé tous les doutes sur la santé tout comme sur la sécurité et ont réussi à calmer les esprits.

La 5G dont le gouvernement a autorisé le déploiement contribuera à transformer davantage le secteur numérique nigérian duquel est attendue la diversification de l’économie nationale.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 8 septembre 2021)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)