twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Nigeria : la récente augmentation du prix du diesel fait craindre une augmentation des tarifs télécoms

dimanche 20 mars 2022

Le secteur des télécommunications est l’un des plus gros consommateurs de diesel au Nigeria. Il est actuellement l’un des plus touchés par les perturbations enregistrées depuis plusieurs semaines sur le réseau national d’électricité et par la pénurie de carburant.

Les opérateurs de télécommunications nigérians n’excluent pas une augmentation des tarifs « dans un avenir proche » en réponse à la récente augmentation du prix du diesel, a déclaré Gbenga Adebayo, président de l’Association des opérateurs de télécommunications agréés du Nigeria (ALTON), lors d’une interview accordée à la presse locale la semaine dernière. D’une moyenne de 288 nairas (0,69$) par litre en janvier, le diesel se vend désormais à plus de 700 nairas par litre. Une situation qui a un impact direct sur les coûts d’exploitation des sociétés télécoms.

Gbenga Adebayo a expliqué que le secteur des télécommunications a besoin d’une grande quantité de carburant pour ses activités dans le pays, aussi bien dans les zones urbaines que dans les zones rurales les plus reculées. « Le diesel est nécessaire dans tous les endroits qui nécessitent des services. Nous sommes déjà fortement touchés. Et il ne s’agit pas seulement des coûts élevés, mais aussi de la disponibilité », a-t-il expliqué.

Cette annonce des opérateurs intervient alors que le Nigeria est actuellement confronté à une crise énergétique. D’un côté, l’ensemble du réseau électrique connaît des pannes répétitives depuis plusieurs semaines, tandis que de l’autre, il y a une pénurie de carburant et l’augmentation des prix attribuée au conflit russo-ukrainien. « La situation nous affecte déjà et de manière très significative. Nous sommes l’une des industries qui consomment le plus de diesel dans le pays », a indiqué le président de l’ALTON.

La hausse des prix des tarifs de télécommunications, si elle est effective, pourrait n’être qu’une des nombreuses factures que les Nigérians devront payer. Selon les dernières données du Bureau national des statistiques (NBS), le taux d’inflation du Nigeria s’élevait à 15,18% en février. Bien qu’il soit plus faible, qu’il y a 12 mois, la situation demeure toutefois préoccupante.

Isaac K. Kassouwi

(Source : Agence Ecofin, 21 mars 2022)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)