twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Nigeria : la fintech OPay obtient un financement record de 400 millions $ et vise le Moyen-Orient

mardi 24 août 2021

Annoncées en mai dernier par l’Agence Ecofin, les discussions sur la levée d’un financement de série C par la plateforme de paiement OPay ont finalement abouti. La fintech désormais valorisée à 2 milliards $ se prépare à pénétrer de nouveaux marchés après sa récente incursion en Egypte.

La fintech nigériane OPay engagée dans la fourniture de services de paiement mobile a obtenu un financement record de série C, d’un montant de 400 millions $. Il s’agit de l’un des investissements les plus importants jamais réalisés dans une entreprise africaine.

La plateforme qui est présente dans les 36 Etats du Nigeria et propose parallèlement des services de transport, livraison de repas et d’épicerie deviendra du fait de cette opération, une licorne africaine valorisée, selon Bloomberg à près de 2 milliards $.

Elle dispose d’un réseau de plus de 300 000 agents et traite des transactions mensuelles de plus de 3 milliards $, et prévoit de poursuivre son expansion au Moyen-Orient après son incursion en Egypte. Elle a levé ce financement de 400 millions $ auprès d’un consortium d’investisseurs amenés par SoftBank Vision Fund 2. Cette société de capital-risque appartenant à la holding japonaise SoftBank Group réalise ainsi son premier investissement dans une entreprise technologique africaine.

Dans un article paru en mai dernier, l’Agence Ecofin a annoncé que des discussions avaient été engagées par OPay avec des investisseurs potentiels pour la levée d’un financement de 400 millions $. L’opération qui est à présent confirmée a reçu le soutien d’anciens et de nouveaux investisseurs tels que Sequoia Capital China, Redpoint China, Source Code Capital et SoftBank Ventures Asia.

En 2019, OPay a collecté près de 170 millions $ auprès d’investisseurs majoritairement chinois. Elle estime que plus de 60 % d’Africains sont sous bancarisés et n’ont pas accès aux services financiers les plus élémentaires.

Chamberline Moko

(Source : Agence Ecofin, 24 août 2021)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)