twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Nigeria : l’État de Kogi a fermé les installations des opérateurs Glo et Airtel pour une dette de 867 000 USD

vendredi 25 mars 2022

Au Nigeria, les opérateurs télécoms Airtel et Globacom ne se sont plus acquittés de leurs obligations envers le gouvernement de l’État de Kogi depuis 2017. Après avoir interpellé les entreprises en faute à plusieurs reprises, les autorités fiscales de l’État ont finalement décidé de sévir.

Kogi State Internal Revenue Service (KGIRS), le service des recettes internes de l’État de Kogi au Nigeria a déclaré, mardi 22 mars, avoir fermé les installations de Globacom Nigeria et d’Airtel Networks dans l’État jusqu’à nouvel ordre. Il est reproché aux deux opérateurs de téléphonie mobile le non-paiement d’obligations fiscales s’élevant à 360 035 000 de nairas (environ 867 000 $).

Selon Saidu Isah Okino, directeur des services juridiques et de l’application des lois du KGIRS, la dette de Globacom s’élève à 300 millions de nairas tandis que celle d’Airtel s’élève à 60 millions de nairas. Ces dettes ont été calculées avec un taux d’intérêt de 1 % et couvrent à la fois les entreprises, les particuliers et la cotisation aux services sociaux (SSCL) sur la période de 2017 à 2021.

M.Okino rappelle que la fermeture des sites et des propriétés de Globacom et Airtel a été ordonnée par un tribunal de l’État de Kogi. Elle fait suite aux nombreuses lettres adressées aux directions des deux entreprises de télécommunication «  pour les convaincre de payer les taxes qu’elles doivent au gouvernement de l’État de Kogi, mais elles n’ont jamais montré aucun signe d’engagement  ».

Avec la fermeture des infrastructures de Globacom et Airtel, les techniciens auront du mal à effectuer les travaux de maintenance. À la longue, cela pourrait conduire à la dégradation de la qualité des services télécoms fournis par les deux opérateurs dans l’État de Kogi. La réouverture des installations est conditionnée au paiement par les deux entreprises télécoms de leurs dettes fiscales.

Isaac K. Kassouwi

(Source : Agence Ecofin, 25 mars 2022)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)