twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Nigeria : WhatsApp, Facebook, Skype, etc., bientôt soumis à l’obtention préalable d’une licence

jeudi 11 février 2016

Selon le site d’informations ngrguardiannews.com, les applications de Voix sur IP WhatsApp, Skype, Viber, BBM, WeChat, etc, feront bientôt l’objet d’une régulation de la part de la Commission des communications du Nigeria (NCC). Le régulateur télécom l’a annoncé le 10 février 2016, indiquant qu’il réfléchit à l’introduction d’un régime de licence à travers lequel un cadre réglementaire sera défini pour leurs activités dans le pays.

La décision de la NCC de réguler l’activité des applications de VoIP découle du constat « inquiétant » fait dans son rapport intitulé : « Un aperçu de la disposition des services Over-The-Top (OTT) ». Le document de 23 pages révèle que l’influence croissante de ces plateformes menacent l’exploitation des réseaux téléphoniques traditionnels tels que MTN, Glo, Airtel, Etisalat, entre autres, poursuit ngrguardiannews.com.

D’après la NCC, la téléphonie internet utilise une connexion à large bande pour transmettre des conversations par paquets de données, à travers les réseaux des opérateurs télécoms dans lesquels ils n’ont rien investi pour leur modernisation ou encore leur extension. Les applications de VoIP sont donc un risque pour la rentabilité des opérateurs télécoms. Rentabilité sur laquelle l’Etat prélève une taxe sur le chiffre d’affaires. Taxe dont l’importance varie en fonction du rendement des opérateurs.

S’expliquant dans les colonnes du site ETTelecom, Sunil Bharti-Mittal, le président directeur général du groupe télécom indien Bharti Airtel, prône la soumission des applications de VoIP aux mêmes règles que les sociétés télécoms puisqu’elles fournissent les mêmes services.

(Source : Agence Ecofin, 11 février 2016)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)