twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Nigeria : Les médias nigérians vent debout contre la demande de suspension de leurs comptes Twitter

mardi 8 juin 2021

Au Nigeria, alors que les autorités ont coupé vendredi 4 juin l’accès à Twitter, l’organe de régulation audiovisuelle, la National Broadcasting Commission (NBC), demande aux médias de suspendre leurs comptes du réseau social. Ceux-ci ont réagi.

« Sera considéré comme anti-patriotique tout média audiovisuel s’il continue à utiliser Twitter, qui est suspendu », indique le communiqué de la NBC.

Les partenaires internationaux dans un communiqué conjoint ont estimé qu’une telle mesure n’était pas la solution.

Si les médias audiovisuels respectent la mesure de la NBC, de peur d’amendes ou de poursuites, les médias écrits poursuivent ce soir leurs activités sur ce réseau social, via leur réseau privé virtuel (VPN). La profession s’engage contre cette mesure. « Nous ne sommes pas inquiet car c’est notre travail et il doit être fait », déclare le directeur de publication de Premium Times.

Contacté par RFI, le syndicat national des journalistes nigérians dénonce une mesure qui « va absolument à l’encontre de la liberté de la presse et de la liberté d’expression, s’insurge le président du syndicat, Emmanuel Ogbeche. Lorsque vous commencez à bloquer l’accès à une plateforme majeure qui sert la population comme Twitter, comment alors les médias peuvent-ils rendre des comptes aux gens ? Ceci n’est pas bien, nous trouvons cela contestable, nous trouvons cela dérangeant. Nous espérons que le gouvernement nigérian va corriger ce déséquilibre aussi rapidement que possible. »

Le syndicaliste précise que des discussions sont engagées avec le gouvernement pour permettre aux médias audiovisuels de reprendre leurs activités sur le média social Twitter. Ce dialogue est « en cours depuis que le très controversé Broadcasting Code a pris effet. Nous continuerons à dialoguer avec le gouvernement dans l’espoir que cet article de ce code soit retiré. Nous continuerons a nous engagé dans cette voie parce que le dialogue reste la seule option pour nous la seule option pour nous de remédier aux lacunes des réglementations et des codes existants dans l’industrie de la radiodiffusion ».

Vendredi soir, le ministère de l’Information et de la Culture avait annoncé que le gouvernement suspendait pour une durée indéterminée les services du réseau social suite à la suppression d’un tweet du président Buhari, estimant qu’il enfreignait ses règles d’utilisation en matière de conduite haineuse.

(Source : RFI, 8 juin 2021)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 154 400 abonnés Internet

  • 14 826 621 abonnés 2G+3G+4G (98,76%)
    • 2G : 22,99%
    • 3G : 41,61%
    • 4G : 35,40%
  • 186 225 abonnés ADSL/Fibre (1,24%)
  • 139 205 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 349 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 4 019

- Taux de pénétration des services Internet : 90,71%

(ARTP, 31 mars 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 236 763 abonnés
- 195 398 résidentiels (82,53%)
- 41 365 professionnels (17,47%)
- Taux de pénétration : 1, 41%

(ARTP, 31 mars 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 420 501 abonnés
- Taux de pénétration : 116,25%

(ARTP, 31 mars 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)