twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Nigeria : Le pays renforce sa lutte contre la cybercriminalité

samedi 15 octobre 2022

Diffuser les compétences numériques au sein de la population du Nigeria et lutter contre la cybercriminalité, un fléau dont le Nigeria est le seizième pays le plus touché au monde. Tel est l’objectif d’un accord préliminaire signé par le gouvernement du Nigeria avec Microsoft à Dubaï, en marge du Gitex, le plus grand salon mondial de la tech grand public. Au terme de cet accord, cinq millions de Nigérians devraient être formés par le géant américain du numérique.

La formation est censée viser 6500 développeurs, 1700 maîtres-formateurs, 200 000 étudiants, mais aussi familiariser un million de chômeurs nigérians aux outils du numérique. Si l’on ignore encore les détails et en particulier la durée d’engagement de Microsoft au Nigeria, le pays ouest-africain n’a pas été choisi au hasard, souligne Anselme Akeko, responsable éditorial de CIO Mag Online.

" Le Nigeria est quand même un écosystème numérique très productif. C’est au parc technologique de Yabacon Valley que l’Afrique doit sa première "licorne" [start-up qui atteint la valeur de un milliard d’euros, NDLR] - je fais allusion à Jumia -, sans oublier les autres start-up à fort potentiel, dans la logistique, dans la santé, etc... Et donc dans ce pays-là, c’est très important de mettre l’accent sur la formation ", insiste-t-il.

Pour le journaliste spécialisé, cela permet une meilleure inclusion des citoyens et aussi une meilleure compétitivité des entreprises, et surtout, la résilience même de l’économie nigériane. " À l’instar des économies émergentes, l’écosystème numérique du Nigeria fait face à des défis d’ordre sécuritaire qui prennent de l’ampleur, au fur et à mesure que les usages se multiplient autour du numérique. "

Régulièrement soumises aux hackeurs, aux rançongiciels et au phishing, les entreprises nigérianes ont pour les deux tiers d’entres elles augmenté de plus de 10% le budget qu’elles consacrent à la lutte contre la cybercriminalité.

(Source : RFI, 15 octobre 2022)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 350 690 abonnés Internet

  • 16 349 008 abonnés 2G+3G+4G (97,25%)
    • 2G : 18,12%
    • 3G : 32,22%
    • 4G : 49,66%
  • 213 908 abonnés ADSL/Fibre (1,32%)
  • 234 052 clés et box Internet (1,43% )
  • 1682 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,670%

- Liaisons louées : 4 491

- Taux de pénétration des services Internet : 94,98%

(ARTP, 31 mars 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 266 260 abonnés
- 225 387 résidentiels (84,65%)
- 40872 professionnels (15,35%)
- Taux de pénétration : 1,54%

(ARTP, 31 mars 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 067 256 abonnés
- Taux de pénétration : 116,57%

(ARTP, 31 mars 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik