twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Nigeria : La ministre des Finances veut taxer la téléphonie, celui de la Communication s’y oppose

samedi 13 août 2022

Malgré les critiques, le gouvernement nigérian a confirmé son projet de taxer plus lourdement les opérateurs téléphoniques, ce qui devrait faire bondir le prix des appels téléphoniques et des données mobile de 5%. Ce projet est inscrit dans la loi depuis deux ans, sans entrée en vigueur jusque-là.

Le ministre des Communications a beau avoir exprimé son désaccord, la ministre des Finances persiste dans son projet d’augmenter les taxes sur les opérations téléphoniques, alors que le Nigeria fait face à d’importants problèmes de trésorerie.

Confronté à une baisse dramatique de ses revenus pétroliers, le pays le plus peuplé d’Afrique est lourdement endetté et ne peut pas compter sur ses recettes fiscales, particulièrement faibles.

La ministre des Finances et du Budget a donc décidé de remettre à l’ordre du jour un projet de taxation sur les opérations téléphoniques déjà inscrit dans la loi de finances 2020.

Si cette nouvelle taxe de 5% est actée, les Nigérians devront payer 12,5% de taxe au total sur leurs appels téléphoniques et l’utilisation de leurs données mobiles.

Mais aux yeux du ministre des Communications, cette mesure pourrait brider l’un des secteurs les plus dynamiques de l’économie nigériane.

Les récentes annonces de la ministre des Finances et du Budget ont de quoi inquiéter aussi les opérateurs téléphoniques.

Au Ghana voisin, l’entrée en vigueur d’une taxe de 1,5% sur les paiements mobiles au mois de mai, aurait fait chuter le nombre d’opérations et ralentit l’activité dans le secteur des télécommunications, selon l’opérateur MTN.

Liza Fabbian

(Source : RFI,13 août 2022)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 350 690 abonnés Internet

  • 16 349 008 abonnés 2G+3G+4G (97,25%)
    • 2G : 18,12%
    • 3G : 32,22%
    • 4G : 49,66%
  • 213 908 abonnés ADSL/Fibre (1,32%)
  • 234 052 clés et box Internet (1,43% )
  • 1682 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,670%

- Liaisons louées : 4 491

- Taux de pénétration des services Internet : 94,98%

(ARTP, 31 mars 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 266 260 abonnés
- 225 387 résidentiels (84,65%)
- 40872 professionnels (15,35%)
- Taux de pénétration : 1,54%

(ARTP, 31 mars 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 067 256 abonnés
- Taux de pénétration : 116,57%

(ARTP, 31 mars 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik