twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Nigeria : 21 millions d’abonnés restent menacés de suspension d’accès aux télécoms

jeudi 21 janvier 2021

Depuis le 14 décembre 2020, le Nigeria renforce l’identification de ses abonnés télécoms. Près de 143 millions de cartes SIM sont déjà en règle sur les 207 millions enregistrées. Les opérateurs télécoms jugent cette progression encourageante.

Près de 21 millions d’abonnés télécoms demeurent encore menacés de suspension d’accès au réseau télécoms au Nigeria. Gbenga Adebayo, le président de l’Association des opérateurs de télécommunications agréés du Nigeria (ALTON), l’a déclaré le mercredi 20 janvier.

Il réagissait aux déclarations du gouvernement qui indiquait que 47,8 millions de numéros d’identification nationale (NIN) ont déjà été fournis aux opérateurs télécoms, à trois semaines de la date butoir du 9 février 2021 fixée par le gouvernement pour l’identification de tous les utilisateurs de services télécoms.

« Nous avons collecté 47,8 millions de NIN [...] sur une moyenne d’environ 3,5 cartes SIM par personne multipliée par 47,8 millions, c’est environ 167 millions d’abonnés identifiés. Maintenant, si nous prenons un chiffre inférieur, disons une moyenne de trois cartes SIM par personne, cela représente environ 143 millions de cartes SIM identifiées », a déclaré Gbenga Adebayo.

« Si nous prenons ces 143 millions de cartes SIM et les comparons aux 207 millions d’enregistrements d’abonnés que nous avons, alors les chiffres ne semblent pas mauvais. Parce que vous examinerez environ 63 ou 64 millions de cartes SIM qui n’ont pas de NIN [...] cela signifie alors que nous avons environ 20 à 21 millions de personnes encore sans NIN », a-t-il poursuivi.

C’est depuis le 14 décembre 2020 que le Nigeria renforce l’identification de ses abonnés aux services télécoms. Le pays veut en finir une fois pour toutes avec les SIM mal identifiées. Il en va de la sécurité nationale.

Avec des données sûres, le gouvernement pourra aisément identifier tout numéro de téléphone et son propriétaire impliqués dans des activités contraires à la loi. Ces données lui permettront également de produire des prévisions claires sur le développement du marché télécoms.

(Source : Agence Ecofin, 21 janvier 2021)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 154 400 abonnés Internet

  • 14 826 621 abonnés 2G+3G+4G (98,76%)
    • 2G : 22,99%
    • 3G : 41,61%
    • 4G : 35,40%
  • 186 225 abonnés ADSL/Fibre (1,24%)
  • 139 205 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 349 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 4 019

- Taux de pénétration des services Internet : 90,71%

(ARTP, 31 mars 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 236 763 abonnés
- 195 398 résidentiels (82,53%)
- 41 365 professionnels (17,47%)
- Taux de pénétration : 1, 41%

(ARTP, 31 mars 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 420 501 abonnés
- Taux de pénétration : 116,25%

(ARTP, 31 mars 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)