twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Niger : le président Mohamed Bazoum instruit le développement du secteur des télécoms

lundi 10 mai 2021

Le secteur des télécommunications soutient aujourd’hui la création de richesses dans de nombreux pays qui ont veillé à son développement. Au Niger où il n’a pas vraiment évolué au fil des années, l’heure est à la mobilisation générale pour en faire un moteur de croissance nationale.

Le président de la République du Niger, Mohamed Bazoum, a instruit les acteurs du secteur national des télécommunications pour l’accélération de son développement afin qu’il impacte le pays. Vendredi 7 mai, au cours de la rencontre à laquelle ont été conviés le ministre de la Poste et des Nouvelles technologies de l’information, les directeurs généraux des sociétés de téléphonie, l’Autorité de régulation et des communications électroniques et de la poste (Arcep), de nouvelles orientations stratégiques ont été adoptées. Elles sont regroupées en trois axes majeurs qui portent sur l’amélioration du cadre réglementaire, technique et fiscal.

D’après le chef de l’Etat, « le secteur privé en général, le secteur des télécommunications en particulier, contribue pour une part importante dans l’essor des économies de plus en plus financiarisées et numérisées. Le secteur des télécommunications au Niger, pour malheureusement avoir été confronté à certains problèmes ces dernières années, n’a pas connu le développement auquel il était promis. Les effets de cette situation ont été d’un réel préjudice pour l’économie nationale. Aujourd’hui les services de télécommunications au Niger sont très chers, plutôt de mauvaise qualité, caractérisés par des faibles débits, un accès très limité et peu vulgarisé ».

Il a déploré le fait « le taux de pénétration n’est que de 43% environ quand il frôle les 100% dans des pays comme le Mali et le Burkina. Le taux de pénétration Internet mobile est de moins de 20%, alors que dans les pays limitrophes, il se situe à environ 30%. Plus inquiétant, le pourcentage de compte de monnaie électronique actif n’est que de 3% alors qu’il est de 45% dans des pays dont les économies sont comparables à celle du Niger ».

Mohamed Bazoum a défini le développement du secteur des télécommunications comme l’un des moteurs de la croissance nigériane dans son programme politique 2021-2025. Le président en fait une urgence au regard de la dépendance croissante du monde au numérique et des importantes retombées de l’économie numérique que pourrait rater le pays.

Une fois développé, le secteur des télécommunications contribuera sous divers aspects à la croissance économique du Niger. Une meilleure réglementation encouragera l’investissement qui créera de l’emploi et de la richesse. La revue du cadre technique du secteur, par l’amélioration de la couverture et de la qualité des services, transformera les conditions de vie de millions de personnes qui pourront accéder à Internet et à tous ses avantages ; ainsi qu’aux divers services à valeur ajoutée qu’offrent les télécoms. Sur le plan fiscal, ce sont des revenus supplémentaires qu’enregistrera l’Etat, générés par les nouveaux investisseurs et les anciens qui auront vu leur chiffre d’affaires croître grâce au meilleur cadre réglementaire et technique.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 10 mai 2021)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 154 400 abonnés Internet

  • 14 826 621 abonnés 2G+3G+4G (98,76%)
    • 2G : 22,99%
    • 3G : 41,61%
    • 4G : 35,40%
  • 186 225 abonnés ADSL/Fibre (1,24%)
  • 139 205 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 349 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 4 019

- Taux de pénétration des services Internet : 90,71%

(ARTP, 31 mars 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 236 763 abonnés
- 195 398 résidentiels (82,53%)
- 41 365 professionnels (17,47%)
- Taux de pénétration : 1, 41%

(ARTP, 31 mars 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 420 501 abonnés
- Taux de pénétration : 116,25%

(ARTP, 31 mars 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)