twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Niger : Le pays se lance dans les cartes électorales biométriques

mardi 18 février 2020

Le Niger se lance dans la confection de cartes électorales biométriques en prévision des élections générales de 2021. Le 17 février, le président Mahamadou Issoufou s’est fait enrôler et la Commission électorale nationale indépendante est à pied d’œuvre.

Pour les élections générales de 2021, la biométrie est une exigence de la classe politique nigérienne. À moins d’un an du scrutin, le président Mahamadou Issoufou s’est fait enrôler au Centre d’enrôlement et de vote (CEV) de l’hôtel de ville de Niamey, la capitale, le 17 février.

« J’appelle à la mobilisation de l’ensemble des citoyens, de l’ensemble des partis politiques pour que les partis politiques créent les conditions de l’apaisement, créent les conditions du dialogue afin qu’on puisse aller vers ces élections décisives », a-t-il déclaré.

Sortir du recensement manuel

La dynamique de l’enrôlement est lancée dans toutes les régions du pays. Le président de la Commission électorale nationale indépendante (Céni), Issaka Souna, en appelle ceux qui hésitent encore.

« Ceux qui n’y croient pas encore devraient croire que tout va bien et qu’il faut s’inscrire dans le mouvement, martèle-t-il. Très bientôt, il sera trop tard pour ceux qui n’auront pas fait l’effort nécessaire de s’inscrire ».

La biométrie doit renforcer la transparence des élections. Selon Abdou Mahamane, le Niger doit sortir du recensement manuel. « Le Niger fait partie des derniers pays qui n’ont pas embrassé la biométrie, rappelle-t-il.

On ne peut pas continuer à venir faire l’enregistrement manuel et ensuite le décompte entièrement manuel ». La Céni prévoit par ailleurs des enrôlements dans les zones d’insécurité dès que le calme reviendra.

Moussa Kaka

(Source : RFI, 18 février 2020)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 14 323 60 abonnés Internet

  • 14 016 086 abonnés 2G+3G+4G (97,85%)
    • 2G : 25,24%
    • 3G : 45,18%
    • 4G : 29,58%
  • 171 230 abonnés ADSL/Fibre (1,27%)
  • 133 954 clés et box Internet (0,94%)
  • 2 333 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,21%
  • Internet mobile : 98,73%

- Liaisons louées : 22 761

- Taux de pénétration des services Internet : 88,37%

(ARTP, 30 septembre 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 223 406 abonnés
- 182 809 résidentiels (81,83%)
- 40 597 professionnels (18,17%)
- Taux de pénétration : 1,37%

(ARTP, 30 septembre 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 18 630 276 abonnés
- Taux de pénétration : 114,94%

(ARTP, 30 septembre 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)