twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Niger : Des discussions en cours avec Mohamed Rhissa pour le rachat d’Orange

lundi 26 août 2019

Au Niger, la reprise de la filiale locale de l’opérateur de télécommunications français Orange pourrait peut-être passer par l’homme d’affaire nigérien Mohamed Rhissa. D’après le journal La Tribune Afrique, les discussions pourtant bien avancées avec Telecel ont finalement capoté. Et désormais, Mohamed Rhissa, qui détient déjà des parts minoritaires au sein de Orange Niger est en pole position pour le rachat de l’opérateur. A cet effet, La Tribune Afrique affirme que Mohamed Rhissa s’est allié avec un associé malien, Moctar Tchiam, lui aussi actionnaire minoritaire d’Orange Niger. Selon le journal, Orange Niger avait pourtant conclu un accord de principe avec le groupe Telecel, pour le rachat de ses actifs au Niger. La conclusion de l’opération était toutefois conditionnée à la décision des actionnaires minoritaires qui disposaient d’un droit de péremption. Ces derniers ont finalement décidé d’user de ce droit, une proposition acceptée par Orange Niger, et conformément aux statuts de l’entreprise, le deal avec Telecel est devenu caduc.

Les relations entre Orange Niger et les autorités ont ces dernières années été très conflictuelles. Le pic de ce conflit avait été atteint le 29 novembre 2018, lorsque les locaux d’Orange Niger ont été mis sous scellé par l’administration fiscale au lendemain d’un redressement à hauteur de 22 milliards de F Cfa. Un montant jugé excessif par l’opérateur qui rappelait qu’il représente la moitié de son chiffre d’affaire annuel.

Si par la suite l’opérateur avait trouvé un terrain d’entente avec les autorités, l’opérateur avait en amont déjà acté son départ du pays : « Au Niger, l’Etat a mis un niveau d’impôts tel que cela fait environ 10 ans qu’on y est avec un investissement de 190 milliards de FCfa, mais à la clé zéro-bénéfice. Le Niger a pris le contraire du système vertueux du Mali, c’est pourquoi on va quitter ce pays, mais dans l’ordre », affirmait alors Alioune N’Diaye, directeur exécutif du groupe Orange pour la région Afrique et Moyen-Orient (AMEA). Aujourd’hui, ce départ se précise.

Jephté Tchemedie

(Source : Digital Business Africa, 26 août 2019)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)