twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Nicolas Blixell, vice-président Ericsson Afrique et Moyen-Orient : « le Sénégal et l’Afrique de l’Ouest constituent pour Ericsson un marché du futur »

vendredi 1er juin 2018

En marge de la réception dans ses locaux de Dakar, le 31 mai 2018, d’Ownlabs, l’équipe d’étudiants sénégalais lauréate du Ericsson Innovation Awards, M. Nicolas Blixell est revenu sur la présence du géant suédois des télécoms au Sénégal, la protection des données personnelles, entre autres sujets.

Ericsson au Sénégal

Nous sommes ici depuis 2007, un peu plus de dix ans. Ericsson au Sénégal, c’est un bureau de représentation qui sert la région Afrique de l’Ouest, où nous avons beaucoup investi. En effet, nous voyons que le marché ouest-africain est très porteur, avec des compétences, en termes de ressources humaines très innovantes. La preuve par Ownlabs, qui a remporté le Prix Ericsson Innovation Awards. Nous observons beaucoup de croissance dans l’utilisation de données, la pénétration des smartphones, etc. Donc, le Sénégal, l’Afrique de l’Ouest constitue pour Ericsson un marché du futur, pour ainsi dire.Le bureau est composé de compétences locales à hauteur 90 %. Le personnel national, sénégalais est de très bonne qualité, avec de bonnes idées et qui connaissent l’Afrique. Les gens sont brillants ici, et je me réjouis d’être avec eux.

La transition de la fabrication de téléphones vers d’autres activités

Ericsson était mieux connu à travers sa marque de téléphone portable éponyme, puis Sony Ericsson. Par la suite, les smartphones sont arrivés, et nous n’avons pas pu suivre face à la concurrence des gros volumes. L’activité de fabrication de téléphones n’était plus porteuse pour Ericsson. Donc, nous avons choisi de nous focaliser sur des secteurs où nous avons toujours été les leaders mondiaux, c’est à dire les réseaux télécoms. Par ailleurs, il y a beaucoup de nos trouvailles que l’on retrouve dans les smartphones. Ericsson détient des centaines de brevets utilisés par les fabricants de téléphones, aujourd’hui.

Sécurité et protection des personnelles

Ericsson prend très au sérieux la question de la sécurité des utilisateurs d’Internet, notamment la protection de leurs données personnelles. Des lois sont adoptées en Europe dans ce sens (RGPD, Ndlr). Ce qui est une bonne chose. Concrètement, sur toutes nos installations, il y a un module de sécurité, justement, pour permettre à nos clients de protéger les données de leurs utilisateurs. Chez Ericsson, il existe des départements spécialisés dans la sécurité et la protection des données des utilisateurs.

Propos recueillis par Amadou Ba

(Source : Innovafrica, 1er juin 2018)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 8 761 804 abonnés Internet

  • 8 483 435 abonnés 2G+3G+4G (96,9%)
  • 1131 453 clés et box Internet (1,5%)
  • 117 807 abonnés ADSL (1,3%)
  • 17 965 abonnés bas débit (0,2%)

- Liaisons louées : 21 044

- Taux de pénétration des services Internet : 57,44%

(ARTP, 30 juin 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 292 468 abonnés
- 223 179 lignes résidentielles (76,31%)
- 69 218 lignes professionnelles (23,67%)
- 71 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,92%

(ARTP, 30 juin 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 141 304 abonnés
- Taux de pénétration : 105,80%

(ARTP, 30 juin 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)