twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Ndongo Diao après le scandale des primes de la licence Sudatel : « Désormais on maitrise tout à l’ARTP »

lundi 12 avril 2010

Le directeur général de l’Agence de Régulation des Télécommunications et des Postes est revenu ce matin sur le scandale des primes des primes dans l’attribution de la troisième licence de téléphonie mobile à Sudatel. Ndongo Diao promet de veiller à l’application stricte de loi pour qu’en cas d’attribution d’une licence que les 2% de la vente n’entrent pas dans les poches des membres du Conseil Régulation mais reviennent à l’agence.

Ndongo Diao après le scandale des primes de la licence Sudatel : « Désormais on maitrise tout à l’ARTP » Les Soudanais avaient versé à l’Etat sénégalais pour son acquisition de sa licence de téléphonie 80 milliards de francs CFA. Or, selon les textes qui régissent le secteur, 2% de ce montant doit revenir à l’autorité de régulation des télécommunications. Une somme destinée « à la réalisation des missions de l’ARTP » et que celle-ci intègre à son budget. (cf Décret n° 2008-222 en date du 5 mars 2008). Interprétant autrement cette loi, Daniel Goumalo Seck ancien directeur général de l’ARTP s’était octroyé, à la suite de l’attribution de cette licence, une prime de 135 millions de francs CFA. Des primes importantes ont également été versées au conseil de régulation, chargé d’approuver le budget de l’agence. C’est sur l’utilisation de ces 2% que l’inspection générale d’Etat sénégalaise avait épinglé dès 2008 le directeur de l’ARTP.

Mais ce matin en marge de l’installation du Conseil de Régulation, le directeur général de l’ARTP a promis de veiller strictement au respect de cette loi. « Je veillerai pour que cette loi soit strictement respectée afin que l’argent revienne à l’agence et non aux membres », a-t-il dit en substance. Qui ajoute, « désormais on maitrise tout à l’ATRP ». En effet Ndongo Diao a souligné qu’il a fait l’audit de tous les cycles (trésorerie recettes, trésorerie dépenses, personnel, stock, type de participation ect.. ». Pour dit-il maitriser, « la gestion et tout connaitre ».

Ndongo Diao s’est également félicité de la nomination des sept nouveaux membres du Conseil de régulation de l’ARTP dont Sérigne Mboup en le président. « J’étais seul au niveau d’un bateau et j’ai pris des risques pour engager certaines dépenses sans l’aval du Conseil de Régulation », a-t-il dit. Avant de conclure, « Nos responsabilités avec le Conseil de régulation sont communes ».

Biram Ndiaye

(Source : Sununews, 12 avril 2010)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)