twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Ndèye Tické Ndiaye Diop sur le PTN : « Ce parc des Technologies Numériques fera du Sénégal un « smart city »

mardi 31 décembre 2019

Le Parc des Technologies Numériques du Sénégal, l’un des projets phares du plan Sénégal émergent a été lancé lundi, à Diamniadio par le ministre de l’Economie numérique et des télécommunications, Ndèye Ticke Ndiaye Diop.

Avec la stratégie Sénégal numérique SN 2025, l’État du Sénégal ambitionne de faire du numérique un des piliers de ses politiques économiques. Et cette stratégie est entrée dans une autre dimension lundi avec le lancement officiel des travaux du Parc des technologies numériques (PTN). Selon le ministre de l’Economie numérique et des télécommunications, Mme Ndèye Tické Ndiaye Diop qui présidait la cérémonie, avec la SN2025, le Sénégal vise le numérique pour tous et tous les usages par la promotion d’une industrie du numérique dans les secteurs prioritaires.

« Le PTN qui sera mis en service en 2021 a pour ambition de faire du Sénégal un hub de services au niveau régional, avec des infrastructures numériques de classe mondiale, attractives pour diversifier les sources de croissance », a-t-elle expliqué.

Avec une forte présence de Startups, le Sénégal disposera, selon le ministre, « d’un incubateur d’entreprises qui favorisera l’éclosion de Petites et moyennes entreprises (PME) fondées sur les technologies ».

Selon Antoine Ngom, Président d’Optic (Organisation des professionnels des Tic), du côté des acteurs du privé, l’optimisme est au rendez-vous eu égard à la dynamique de concertation qui a prévalu en amont entre les différents acteurs. « Le secteur privé du numérique est convaincu que le Ptn doit être le moteur de l’innovation et de la recherche dans l’économie numérique. Il est lancé à un moment où l’écosystème du numérique est en pleine mutation avec d’importantes structures… », a-t-il salué. C’est pourquoi il estime qu’il est important que le ministère en fasse une synergie ou tous les acteurs se complètent dans une chaîne de valeurs. Le Ptn pourrait servir de cadre. Ville numérique

Compétitivité, innovation, recherches, mécanismes de financements adéquats…les attentes du secteur privé sur le Ptn ont tout d’une Sillicon Valley. C’est justement le souhait exprimé par Antoine Ngom. Selon lui, le secteur privé doit se sentir chez lui au Ptn. « Nous souhaitons qu’il soit une Sillicon Valley où les privés trouvent des réponses à toutes leurs contraintes », a-t-il souhaité.

Selon Diéne Farba Sarr, délégué général aux pôles urbains, le Ptn s’inscrit justement dans cette dynamique de création d’une ville intelligente qui donne corps à la Sn2025. « Ce parc en sera le moteur », a-t-il assuré. PTN ET LES STARTUPS : Le Sénégal amorce sa révolution numérique

Dans son ambition de porter la contribution du numérique à 10% du PIB à l’horizon 2025, le Sénégal a mis les bouchées doubles. Selon le ministre de l’économie numérique, la loi sur les Startups, la mise en place du conseil national du numérique constituent un signal de la volonté du président d’accompagner le numérique.

D’ailleurs, selon le président d’Optic, le patronat du numérique se trouve désormais impliqué dans toutes les initiatives. En effet, dit-il, même dans les missions du ministère à l’étranger, les privés du numérique sont impliqués. « Même dans la protection des données personnelles, au-delà de la Commission de protection, d’importants efforts sont en train de faire. A terme on peut arriver à la souveraineté numérique tant souhaitée », s’est-il réjoui.

Partenaire de premier plan du Sénégal, la Banque Africaine de développement (Bad) nourrit de grands espoirs de voir éclore un écosystème performant. Pierre Diabé son représentant Bad est convaincu que le Ptn va faire du Sénégal une plaque tournante dans les Tics. « Le Ptn est indispensable dans le développement des pays de nos jours. Nous sommes persuadés que le Sénégal mettra tout en œuvre pour la réalisation de ces infrastructures dans les délais et dans le respect des règles d’entretien des infrastructures », a-t-il salué.

Le PTN, une solution pour l’emploi des jeunes

Au terme de ce programme, 35000 emplois directs seront couverts. Cela permettra à la fois de réduire le chômage, et de combler le manque en formation professionnelle. A cet effet, un centre incubateur sera mis en place afin de former les jeunes dans le domaine numérique et de valoriser le e-commerce et le libre échange à travers les startups.

Baye Ndongo Fall

(Source : Homeview Sénégal, 31 décembre 2019)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)