twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Namibie : le régulateur suspend l’attribution de nouvelles licences télécoms jusqu’en 2023

mardi 5 avril 2022

L’Autorité de régulation des communications de Namibie a été établie en mai 2011. Depuis, l’organisme a délivré 40 licences de services de télécommunications, offrant une grande variété de services aux Namibiens.

L’Autorité de régulation des communications de Namibie (CRAN) a déclaré, le vendredi 1er avril, qu’elle n’attribuera pas de nouvelles licences de télécommunications entre le 1er octobre 2022 et le 30 septembre 2023. Selon le régulateur, cette période devrait lui permettre de mener une étude de marché afin d’évaluer le niveau de concurrence sur le marché mobile namibien et d’en déterminer le niveau de saturation.

Selon Emilia Nghikembua, directrice générale de la CRAN, l’institution « n’acceptera pas de nouvelles demandes pendant cette période, mais examinera les demandes de modification, de retrait, de transfert et de cession de licences de services de télécommunications ou de radiodiffusion existantes lorsque cela sera possible dans la pratique ». Elle a ajouté que le régulateur acceptera également les demandes d’utilisation du spectre pour les bandes exemptes de licences de service.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la mission de l’Autorité de réglementer le secteur des TIC et des services postaux dans l’intérêt socio-économique de tous les Namibiens, alors que le marché des télécommunications est en pleine croissance. Selon les derniers chiffres du régulateur, les abonnés à la téléphonie mobile et au haut débit mobile ont augmenté respectivement de 1,7 % et 2,6 % au quatrième semestre 2021.

Ce report temporaire de l’attribution de nouvelles licences de services de télécommunications aura un impact certain sur les plans d’affaires des fournisseurs potentiels de ces services. Emilia Nghikembua rassure cependant qu’elle garantirait un ensemble de données fixes pour l’audit de marché du CRAN, ce qui rendrait l’examen conforme aux meilleures pratiques internationales et aux rapports sectoriels précédents. Les résultats de cette étude permettront notamment à l’Autorité de régulation des communications de Namibie « de garantir une concurrence loyale et de supprimer les obstacles à l’entrée sur le marché au profit des consommateurs ».

Isaac K. Kassouwi

(Source : Agence Ecofin, 5 avril 2022)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 350 690 abonnés Internet

  • 16 349 008 abonnés 2G+3G+4G (97,25%)
    • 2G : 18,12%
    • 3G : 32,22%
    • 4G : 49,66%
  • 213 908 abonnés ADSL/Fibre (1,32%)
  • 234 052 clés et box Internet (1,43% )
  • 1682 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,670%

- Liaisons louées : 4 491

- Taux de pénétration des services Internet : 94,98%

(ARTP, 31 mars 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 266 260 abonnés
- 225 387 résidentiels (84,65%)
- 40872 professionnels (15,35%)
- Taux de pénétration : 1,54%

(ARTP, 31 mars 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 067 256 abonnés
- Taux de pénétration : 116,57%

(ARTP, 31 mars 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik