twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Namibie : la municipalité de Windhoek veut confier à Huawei la construction du réseau 5G de la capitale

jeudi 30 avril 2020

La municipalité de Windhoek veut développer l’infrastructure à haut débit de la capitale, dont elle veut également faire une ville intelligente afin de tirer des revenus de l’industrie du numérique. Elle est en train de négocier à cet effet un accord avec la société chinoise Huawei Technologies pour lui confier le chantier, selon des informations que rapporte le site namibian.com.na. Le projet qui a été approuvé depuis l’année dernière par le conseil municipal de Windhoek est également approuvé par le ministère du Développement urbain et rural.

Selon les documents relatifs au projet, auxquels namibian.com.na a eu accès, la gestion du réseau 5G se fera par le biais d’une nouvelle entreprise qui sera détenue à 51% par la municipalité. Elle sera considérée comme une entité appartenant à l’État, mais le reste des actions de cette société reviendra à d’autres partenaires commerciaux.

Pour maximiser la connectivité dans la capitale, le conseil municipal a prévu, en plus de la 5G qui doit « permettre des services intelligents tels que le comptage intelligent de l’eau, de l’électricité, de l’utilisation des données, etc. », mais qui ne sera pas accessible à tous, de moderniser et d’étende la couverture des réseaux mobiles existants. Ces infrastructures télécoms viendront répondre aux besoins des consommateurs en bande passante suffisante.

Confier le projet de 5G de Windhoek à Huawei n’emporte pas cependant l’accord de toutes les parties au sein du conseil municipal. Les conseillers municipaux appartenant à l’opposition – Mouvement démocratique populaire et Rassemblement pour la démocratie et le progrès – considèrent que certains de leurs collègues veulent confier ce chantier à Huawei de force, car ils n’ont pas été consultés sur le sujet. Ils craignent également que les partenaires commerciaux qui feront partie de l’actionnariat de la société créée pour gérer la 5G ne soient choisis en fonction des intérêts de certains membres du conseil municipal.

(Source : Agence Ecofin, 30 avril 2020)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)