twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Namibie : l’opérateur télécoms MTC et le régulateur mettent fin à un différend de 10 ans sur les redevances

vendredi 17 juin 2022

En 2012, la société de télécommunications MTC avait contesté devant la justice une section de la loi namibienne sur les communications qui portaient sur les redevances prélevées par le régulateur.

L’opérateur Mobile Telecommunications Limited (MTC) et l’Autorité de régulation des communications de Namibie (CRAN) ont récemment réglé à l’amiable un différend qui les oppose, depuis dix ans, sur la légalité des taxes réglementaires prélevées par le régulateur. L’accord entre les deux parties a été signé le mois dernier.

Selon Emilia Nghikembua, directrice générale de la CRAN, l’accord a mis fin à un «  processus de litige long, prolongé et coûteux  ». Pour elle, il s’agit «  d’une étape cruciale dans le rétablissement d’une relation de travail harmonieuse  » entre les deux institutions au profit des consommateurs de technologies de l’information et de la communication (TIC). Les parties ont également convenu de retirer toutes les affaires pendantes entre elles devant la Haute Cour.

En 2012, MTC et d’autres acteurs du secteur avaient contesté la section 23 de la «  Communications Act 8 of 2009  » devant la Haute Cour afin de déterminer la constitutionnalité des taxes réglementaires appliquées par la CRAN. Ladite section prévoit que le régulateur peut, «  par règlement, après avoir suivi une procédure d’élaboration de règles, imposer une taxe réglementaire aux fournisseurs de services de communications afin de couvrir ses coûts réglementaires  ». Elle a finalement été remplacée en 2018.

«  Nous sommes particulièrement heureux de pouvoir désormais nous concentrer conjointement sur la promotion de l’innovation technologique et le déploiement d’installations et de services avancés afin de soutenir la croissance sociale et économique de la Namibie  », a déclaré Mme Nghikembua.

Isaac K. Kassouwi

(Source : Agence Ecofin, 17 juin 2022)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 350 690 abonnés Internet

  • 16 349 008 abonnés 2G+3G+4G (97,25%)
    • 2G : 18,12%
    • 3G : 32,22%
    • 4G : 49,66%
  • 213 908 abonnés ADSL/Fibre (1,32%)
  • 234 052 clés et box Internet (1,43% )
  • 1682 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,670%

- Liaisons louées : 4 491

- Taux de pénétration des services Internet : 94,98%

(ARTP, 31 mars 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 266 260 abonnés
- 225 387 résidentiels (84,65%)
- 40872 professionnels (15,35%)
- Taux de pénétration : 1,54%

(ARTP, 31 mars 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 067 256 abonnés
- Taux de pénétration : 116,57%

(ARTP, 31 mars 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik