twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Nafissatou Dia Diouf, Directrice de la Communication institutionnelle de la Sonatel : « Nous appelons le président de la République à revenir sur le décret »

vendredi 17 septembre 2010

L’annulation du projet de contrat entre l’Artp et Global Voice Group est loin de satisfaire totalement la Sonatel. Celle-ci veut que l’Etat renonce au décret instituant un système de contrôle et de tarification des appels entrants au Sénégal.

La Sonatel fait face à un autre os, après avoir obtenu l’annulation, mercredi, du projet de contrat entre l’Agence de régulation des télécommunications et des postes (Artp) et la société Global Voice Group. Ce contrat cassé pour irrégularité par l’Autorité de régulation des marchés publics (Armp) conférait à Global Voice le droit de gérer le contrôle et la tarification des appels entrants au Sénégal. Ce que dénoncent la Direction générale et les agents de la Sonatel qui veulent couper le mal à la racine, notamment faire annuler le décret donnant ce pouvoir à l’Artp.

Interrogée, hier, à ce propos, la directrice de la Communication institutionnelle de la Sonatel, Nafissatou Dia Diouf, a lancé un appel au président de la République, l’invitant à revenir sur le décret en question entré en vigueur à compter du 1er août 2010. Elle relève que la décision d’annulation de l’Armp ne concerne que le contrôle des appels entrants, alors que la surtaxe instituée en conséquence est toujours en vigueur. « Cette surtaxe porte préjudice aux émigrés qui appellent au Sénégal », ajoute Mme Dia Diouf. En tout cas, les responsables de la société sénégalaise de télécommunication ont introduit un autre recours auprès du Conseil d’Etat, dans le but de casser ce décret.

Par ailleurs, la Sonatel a pris connaissance de la décision comme tous les Sénégalais, car la notification n’est pas encore parvenue à la société, à en croire Mme Dia Diouf. « Nous prenons actes et nous pensons que c’est l’aboutissement d’un processus de démocratisation », dit-elle, cependant.

Aïssatou Cissé

(Source : L’Observateur, 17 septembre 2010)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)