twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

NTIC : Une thèse consacrée aux Sénégalais de l’extérieur

vendredi 19 septembre 2003

Une thèse consacrée à l’étude des communautés virtuelles et la compréhension de ses dynamiques collectives sera soutenue, courant septembre2003, par notre compatriote Moussa Sarr qui vit au Canada. Le document de 256 pages est centré sur le nouveau type de développement humain autorisé par les instruments et les espaces de la « cyberculture ». L’objet de la recherche de Moussa Sarr porte plus particulièrement sur la création d’un lien social affectif, par le biais du « cyberespace », entre des sujets sociaux séparés par les obstacles de l’éclatement temporel et la dispersion physique.

Les Sénégalais de l’extérieur lui serviront de cobaye. Le chercheur tente de comprendre le phénomène de l’appropriation des technologies de l’information par les Sénégalais de l’extérieur qui, dispersés à travers la planète, mettent en œuvre une forme poussée d’intelligence collective par l’usage du réseau Internet. Ce nouveau type de dynamique social intéresse particulièrement notre patriote, dans la mesure où il lui semble indiquer de nouvelles voies pour le développement durable. Moussa Sarr a justifié que dans le sillage de « l’Intelligence collective » de Pierre Lévy, de l’étude des communautés virtuelles » d’Howard Rheingold et des théories de « l’informationnalisme » proposées par Manuelle Castells, il analyse l’émergence de ce mouvement social. Il va procéder au moyen d’une observation participante qui le mène du cyberespace (la vie dans le réseau) à New York (l’interaction dans un même espace physique). L’analyse de ces rencontres communautaires lui offre la possibilité de comprendre les nouvelles dynamiques de socialisation qui surgissent dans nos sociétés. Il précise qu’au-delà du thème du développement, cette recherche est l’occasion de contribuer au nouveau champ de recherche que constitue la « communautique ».

Moussa Sarr est membre du réseau de la Chaire du Canada en intelligence collective (Cibn), membre du réseau D3 sur le « Digital Divide », School of Information de l’université de Michigan. Entre autres activités, Moussa Sarr travaille dans le cadre du programme E-Aides Stratégies. C’est un cadre dynamique permettant la mise sur pied dans le marché du travail une vingtaine de Canadiens et des partenaires internationaux. Le programme est composé de plusieurs volets dont la formation-application (cyberéconomie), recherche-transfert (affaires électroniques) et affaires réelles. Les Pme québécoises ciblées pourront bénéficier d’une masse critique de compétences intéressante pour le développement de leur marché à l’étranger. En effet, une vingtaine d’entrepreneurs formées aux métiers de l’exportation pourront faire leur stage dans une entreprise de la région et dédier leur plan d’affaires à l’exportation. Le projet ICI (Introduction au cyberentrepreurship international) est la première initiative du programme. Il est proposé aux entrepreneurs québécois et à leurs paires des pays en développement pour leur permettre une transmission de connaissances entre professionnels de la recherche scientifique, des intervenants du marché et des jeunes gens d’affaires du Québec. Le projet ICI offre aux participants des instruments efficients pour la réalisation de plans d’affaires particulièrement orientés vers l’exportation. Il met aussi aux étudiants-entrepreneurs en situation réelle d’exportation grâce à l’étude préalable d’un marché spécifique.

En somme c’est une banque de ressources humaines formées spécialement pour exceller dans les marchés internationaux orientés vers la nouvelle économie. Le projet ouvre ainsi un centre d’approvisionnement virtuel fréquenté par un réseau de distributeurs sélectionnés. Le projet ICI cible sept pays d’Afrique et s’étendra en 2005 à l’ensemble des pays de la Cedeao. Les enjeux du projet ICI sont le renforcement des capacités en matière de commerce international et l’innovation dans les relations d’affaires.

MBAYE SARR DIAKHATE

(Source : Le Soleil 19 septembre 2003)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)