twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Mvno/De régime de licence à régime d’autorisation : qu’est ce qui a changé pour les bénéficiaires

mardi 1er septembre 2020

Ils étaient onze soumissionnaires à prétendre aux trois licences MVNO attribuées par le Sénégal en 2017. Finalement trois d’entre eux seront choisis « You mobile » de Youssou Ndour, « Sirius télécoms » Afrique de Mbackiou Faye et « Origines SA » d’El Hadj Ndiaye.

Respectueusement ces derniers étaient coptés par la Sonatel, Tigo, devenu entretemps Free et enfin Expresso.

Une redevance d’un milliard devait être payée par les trois opérateurs à raison de 400 millions pour Youssou Ndour et 300 millions de francs CFA les deux autres. Ces acquisitions de la licence MVNO avaient aussi été établis sur « un régime de licence » en 2017.

C’est-à-dire que les bénéficiaires de licence MVNO étaient obligés d’être coptés chez un seul opérateur. Une restriction complexe, très différente de ce qui se faisait dans le domaine des télécommunications dans tous les pays du monde.

Mais une mesure qui a été assouplie par le code des communications électroniques de 2018 qui est venu apporter un vent de changement dans le secteur. Le régime de licence a été changé en régime d’autorisation. Des dispositions que l’on retrouve dans les articles 57, 60, 61 et 110 dans ledit code.

C’est ce qui explique que « Origine SA » d’El Hadj Ndiaye et « Sirius » de Mbackiou Faye ont migré dernièrement vers Orange, pour certainement sa qualité de réseau. En effet, ces articles cités plus haut permettent aux MVNO de pouvoir dorénavant signer avec deux opérateurs. Compte tenu de la qualité de réseau dans une zone, ou de la saturation d’un autre, l’opérateur de réseau mobile virtuel pourra ainsi se tourner vers l’autre opérateur avec lequel il a trouvé un arrangement. Ceci permettra au MVNO d’utiliser le réseau Free à Touba, et celui d’Orange à Dakar par exemple.

Pour le moment cependant, seul Sirius Télécoms Afrique/Promobile, à travers un partenariat noué avec la société nationale de télécommunication (Sonatel), a lancé le démarrage officiel de ses activités d’opérateur du réseau mobile virtuel (Mvno). C’était aujourd’hui même lundi 31 août 2020 au sein de son siège.

(Source : Dakar Actu, 1er septembre 2020)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 141 900 abonnés Internet

  • 12 848 086 abonnés 2G+3G+4G (97,77%)
    • 2G : 27,55%
    • 3G : 46,81%
    • 4G : 25,65%
  • 163 820 abonnés ADSL/Fibre (1,27%)
  • 126 486 clés et box Internet (0,96%)
  • 3 508 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,27%
  • Internet mobile : 98,73%

- Liaisons louées : 22 540

- Taux de pénétration des services Internet : 81,08%

(ARTP, 30 juin 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 216 286 abonnés
- 175 400 résidentiels (81,10%)
- 40 886 professionnels (18,90%)
- Taux de pénétration : 1,33%

(ARTP, 30 juin 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 17 728 844 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)