twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Mozambique : SIMBOX, appareils non homologués et brouilleurs de fréquences suscitent une mise en garde du régulateur télécoms

vendredi 16 mars 2018

L’Institut national des communications de Mozambique (Inacom) a haussé le ton contre les commerçants d’équipements télécoms et les consommateurs, au regard de certaines dérives constatées sur le marché télécoms national. Dans une note de mise en garde, le régulateur télécoms a rappelé, à chacune des deux parties, la réglementation en vigueur qui interdit la mise en vente et l’utilisation d’appareils illégaux, à même de nuire à la qualité du service télécoms.

Le gendarme du marché télécoms national, dans sa note, fait allusion aux SIMBOX utilisées par les fraudeurs pour détourner le trafic télécoms international entrant. Ces appareils qui trompent les opérateurs télécoms sur l’origine réelle des appels, et faussent leur facturation, font perdre chaque année plusieurs milliards de Méticals à l’Etat. Pour ce qui est des appareils non homologués, il s’agit des téléphones et tablettes de contrefaçon ou de mauvaise qualité, ne respectant pas les standards de qualité internationaux et donc dangereux pour la santé des utilisateurs. Enfin, les brouilleurs nuisent à la qualité du service en provoquant des interférences qui compromettent la sécurité des services mobiles terrestres, maritimes ou aéronautiques.

Selon l’Inacom, les équipements de radiocommunication et de télécommunications vendus sur le territoire national, doivent faire l’objet d’une déclaration d’importation délivrée par ses services. Lesdits équipements doivent ensuite être homologués par ses soins avant d’être mis sur le marché. Les contrevenants à ces mesures réglementaires verront leur marchandise confisquée, prévient le régulateur télécoms. Une procédure judiciaire pourrait également être ouverte à leur encontre.

(Source : Agence Ecofin, 16 mars 2018)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 449 579 abonnés Internet

  • 10 183 289 abonnés 2G+3G+4G (97,47%)
  • 115 978 clés et box Internet (1,11%)
  • 130 612 abonnés ADSL (1,25%)
  • 17 961 abonnés bas débit (0,17%)
  • 1739 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 006

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 30 septembre 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 299 774 abonnés
- 234 433 lignes résidentielles (78,20%)
- 65 257 lignes professionnelles (21,80%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 septembre 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 403 402 abonnés
- Taux de pénétration : 107,52%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)