twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Mozambique : Le régulateur télécoms durcit le ton et désactive 5 millions de cartes SIM non identifiées

vendredi 9 décembre 2016

Depuis le 1er décembre 2016, l’Institut national des communications du Mozambique (INCM) a procédé au blocage de 5 millions de cartes SIM non identifiées. Le régulateur télécoms a également mis en garde les opérateurs Mcel, Vodacom et Movitel contre tout accès d’abonnés non identifiés à leur réseau. La sanction de l’INCM contre les consommateurs hors-la-loi est intervenue en représailles à leur refus de se conformer à la loi bien qu’un délai supplémentaire leur ait été accordé pour faire identifier leur carte SIM.

C’est initialement, au 03 septembre 2016, que l’Institut national des communications du Mozambique avait fixé la fin de l’identification des abonnés au mobile dans le pays. L’opération courait depuis 2015. Mais, à l’expiration du délai imparti, une rallonge de 57 jours avait été décidée par le régulateur télécoms pour donner une chance à tous les consommateurs retardataires de se mettre en règle. Cette rallonge prolongeait alors la fin de l’identification au 30 novembre 2016. Passé la date, et pour éviter de tomber dans un cercle vicieux de rallonges qui conforterait la passivité des abonnés comme par le passé, l’INCM est passé à la répression.

D’après João Matias, le gestionnaire des abonnements prépayés chez Vodacom, interrogé par la radio RFI, la suspension des lignes non identifiées a fait chuter de 20% le parc d’abonnés de l’opérateur télécoms. Une perte qui intervient en fin d’année et risque d’avoir une forte incidence sur les revenus des trois sociétés télécoms. L’INCM a encouragé les abonnés touchés par la sanction à se faire identifier auprès de leur fournisseur, soulignant que ce n’est qu’après cette formalité qu’ils pourront accéder de nouveau au réseau télécoms.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 9 décembre 2016)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)