twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Moustapha Guirassy explique l’instauration de la surtaxe par la prise en charge des intérêts des populations

dimanche 13 novembre 2011

Moustapha Guirassy, ministre de la Communication, des Télécommunications et des TIC, a expliqué dimanche l’instauration de la surtaxe sur les appels entrants par la volonté de l’Etat de prendre en compte les intérêts des populations.

‘’Quand on met ensemble le décret instaurant la surtaxe sur les appels entrants et la décision de reprendre des parts à hauteur de 35 pour cent dans les sociétés de téléphonie mobile, on comprend mieux la volonté de l’Etat de rétablir l’équité et la justice dans ce secteur’’ a dit M. Guirassy aux députés à l’occasion du vote du budget de son département.

Ce projet, qui a été voté par la quasi unanimité des députés présents à l’Assemblée nationale, a connu une hausse de 61,32 pour cent, passant de 6 868 215 400 francs à 11 080 049 480 francs.

S’agissant de la surtaxe sur les appels entrants, Moustapha Guirassy affirme que le Sénégal n’est plus seul. Plusieurs autres pays africains sont en train de suivre l’exemple de notre pays, a-t-il signalé.

Cette décision et la volonté de l’Etat de reprendre 35 pour cent des budgets des sociétés de télécommunications sont portées par un enjeu de souveraineté, de progrès social et de nécessité de sauvegarder l’héritage culturel national, a poursuivi M. Guirassy répondant aux nombreuses interrogations sur les appels entrants.

Et par conséquent, poursuit-il, il est inadmissible de penser opposer l’Etat du Sénégal aux travailleurs de la SONATEL, qui est devenue un fleuron grâce à l’effort de la puissance publique et de ses citoyens.

A ce sujet, il pense que la décision de l’Etat de reprendre 35 pour cent des budgets de télécommunications doit être appréciée positivement par les travailleurs de la SONATEL d’autant plus que tous les secteurs (éducation, santé, culture) sont portés par les télécommunications.

A ceux qui évoquent une réciprocité de la part des autres pays africains par rapport à la surtaxe sur les appels entrants, M. Guirassy a rappelé que 90 pour cent des appels en direction du Sénégal proviennent des Etats Unis et de l’Europe.

‘’Il n’y a que 10 pour cent en provenance de l’Afrique et le président de la République a commandité une étude pour exclure les pays de l’UEMOA (Union économique et monétaire ouest-africaine)’’ de la loi sur la surtaxe, a indiqué M. Guirassy.

(Source : APS, 13 novembre 2011)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)