twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Mounir Diabagaté : Fondateur et commissaire général de Contact Expo : « ce salon est le seul rendez-vous professionnel en Afrique de l’ouest dédié à la fois à l’externalisation des services et à la relation client »

lundi 18 avril 2016

La 2ème édition du salon international Contact Expo se teindra du 10 au 12 mai 2016 à Abidjan et compte recevoir 12 pays africains, dont le Sénégal comme pays invité d’honneur. ITmag s’est entretenu avec le Fondateur et commissaire général du salon Mounir Diabagaté.

ITmag : Parlez nous concrètement du salon Contact Expo. Qui seront les invités, les exposants et les participants ?

Mounir Diabagaté : Tout d’abord, je vous remercie de l’opportunité que vous me donnez de m’exprimer dans votre organe de presse. Je m’appelle Mounir Diabagaté, je suis le Directeur General de Qualivoire Conseil, commissaire et fondateur du salon de l’externalisation, de la dématérialisation et de la relation client contact expo qui sera à sa 2ème édition et qui se tiendra à Abidjan du 10 au 12 mai 2016.

Les invites d’abord, nous avons 12 pays africains invités, mais un focus sera mis sur le Sénégal qui sera à l’honneur. Donc c’est un salon qui concerne tous ceux qui sont dans l’externalisation des services aussi bien en Afrique que dans le reste du monde. Nous avons aussi les opérateurs qui interviennent dans la relation clients, donc les centres d’appel, et tous les prestataires et les professionnels qui sont dans l’écosystème de de la dématérialisation des services.

Pouvez-vous nous donner une définition de la dématérialisation des services client ?

La dématérialisation des services client a plusieurs définitions, mais ce que l’on peut comprendre est que : c’est un processus qui tend à réduire ou à annuler l’utilisation massive des papiers. Donc c’est la numérisation des informations et le stockage informatique.

En tant qu’expert de ce secteur, que pensez-vous de l’externalisation des services ?

Vous savez l’externalisation est un secteur qui regorge d’énormes potentialités mais aussi l’un des secteurs qui ne connait pas la crise d’après les données de la Banque Mondiale. C’est un secteur qui profite beaucoup aux pays du sud. Donc nous avons des pays tels que l’Inde, l’Île Maurice et l’Afrique du Sud qui bénéficient beaucoup du domaine de l’externalisation. Nous pensons que c’est tout à fait normal d’organiser un événement au tour de ce secteur et donner l’opportunité à nos pays Africains francophone et plus précisément aux pays de l’Afrique de l’ouest de bénéficier des retombées et des avantages de ce domaine qui est l’externalisation des services.

Que comptez-vous apporter comme plus à l’édition de cette année ?

Pour cette édition, la première nouveauté c’est que nous avons ajouté la dématérialisation qui n’était pas présent à l’édition précédente. Ensuite nous avons le Sénégal comme pays invité d’honneur. Et enfin il y aura un dîner qui sera organisé en marge de l’événement au cours duquel des récompenses seront attribuées aux entreprises et aux personnes qui se sont illustrées a travers le concours sur le trophée de l’émergence que nous avons lancé sur le site de l’événement.

Le salon est principalement dédié aux privées, est-ce que vous comptez inviter les gouvernements et à quel niveau ?

Le salon n’est pas exclusivement dédié aux privés, d’ailleurs l’année dernière nous avons bénéficié de l’appui institutionnel de quatre ministères en Côte D’ivoire. Et cette année il y a trois ministères qui seront associés, il s’agit de celui de la poste et de l’économie numérique, celui de l’entreprenariat de l’artisanat et de la promotion des Pme et enfin le ministère de l’économie et des finances. Nous avons invité également certains officiels de la sous régions, notamment du Sénégal, du Togo, du Burkina Faso et du Maroc. Nous sommes en attente des réponses qui ne tarderont pas à nous parvenir. Et il y a quand même des institutions publiques qui participent a cet événement. L’année dernière le sponsor officiel était l’autorité de régulation des télécoms en Côte d’ivoire, qui, nous sommes persuadés renouvèlera sa confiance pour l’édition de 2016.

Quelle est la particularité du salon Contact Expo ?

Contact Expo est le seul rendez-vous professionnel en Afrique de l’ouest dédié à la fois à l’externalisation des services et à la relation client. Nous invitons tous les professionnels du domaine à venir massivement car cet évènement est le cadre idéal pour promouvoir les nouveaux modèles et métiers économiques dans notre continent

Vous dirigez l’entreprise Qualivoire Conseil, vous êtes présents au Maroc et en Côte d’Ivoire, avez-vous d’autres présences dans la sous région ?

Effectivement nous avons notre siège à Casablanca au Maroc et nous avons un bureau au niveau de la Côte d’Ivoire. Nous avons des représentants dans certains pays du continent notamment à Dakar au Sénégal, à Libreville au Gabon et à Douala au Cameroun.

(Source : ITmag, 18 avril 2016)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 9 354 455 abonnés Internet

  • 9 077 056 abonnés 2G+3G (97,10%)
  • 151 437 clés Internet (1,60%)
  • 107 550 abonnés ADSL (1,10%)
  • 18 412 abonnés bas débit (0,20%)

- Taux de pénétration des services Internet : 63,21%

(ARTP, 30 septembre 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 287 980 abonnés
- 219 734 lignes résidentielles (76,30%)
- 68 186 lignes professionnelles (23,68%)
- lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,94%

(ARTP, 30 septembre 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 556 649 abonnés
- Taux de pénétration : 105, 11%

(ARTP, 30 septembre 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)