twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Monnaie électronique dans l’Uemoa : 37,9% des comptes concentrés en Côte-d’Ivoire

mercredi 3 avril 2019

Dans son « Rapport annuel sur la situation des services financiers numériques dans l’Union économique monétaire ouest africain (Uemoa) au cours de l’année 2017 », la Banque centrale des états de l’Afrique de l’ouest(Bceao) donne des détails sur les comptes de monnaie électronique dans l’espace communautaire

Selon ce rapport, la Côte-d’Ivoire concentre une bonne partie de l’activité des services numériques. « L’analyse des données disponibles révèle que la Côte d’Ivoire concentre une part importante de l’activité des services financiers numériques dans l’Union. Elle totalise 37,9% des comptes de monnaie électronique, soit 19,15 millions, en hausse de 49,0% par rapport à 2016 », renseigne la Bceao.

Elle est suivie du Burkina Faso (13,8%), du Mali (13,5%) et du Bénin (13,0%). « Le Bénin enregistre une forte expansion des activités des services financiers numériques, reflétée par le nombre croissant d’utilisateurs qui ressort à 6,57 millions en 2017, contre 4,35 millions en 2016 », précise l’institution. Cette évolution est également observée au Sénégal (5,38 millions contre 4,40 millions), au Togo (2,98 millions contre 1,44 million) et en Guinée-Bissau (375.833 souscripteurs en 2017 contre 246.551 en 2016).

L’évolution de la souscription de comptes de monnaie électronique, détaille le rapport, est restée limitée au Mali et au Niger. « En effet, un léger repli du nombre de souscripteurs a été noté au Mali (6,83 millions, soit -0,56%), en liaison notamment avec le contexte sociopolitique observé dans ce pays. Le Niger enregistre une faible hausse de 2,8% (2,22 millions contre 2,16 millions en 2016). L’utilisation de la téléphonie mobile par le secteur financier a contribué, de manière significative, au relèvement du taux global d’utilisation des services financiers, qui s’est établi à 55,02% en 2017, pour un taux de bancarisation strict2 de 16,99% et élargi de 35,88% », explique-t-on.

La Bceao informe que la Côte d’Ivoire, le Burkina et le Mali concentrent 73,6% du volume des opérations et 77,8% de la valeur totale des transactions dans l’Union en 2017, contre respectivement 76,6% et 82,9% un an plus tôt.

(Source : Le Journal de l’Economie sénégalaise, 3 avril 2019)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)