twitter facebook rss

Ressources

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Mon rêve, le Sénégal première nation digitale d’Afrique subsaharienne...

mardi 19 juin 2018

« La question du développement du numérique en Afrique ne doit plus être une prérogative exclusive des gouvernements. Le gouvernement doit donner le tempo en affirmant sa volonté politique. Ensuite, c’est au secteur privé et à la société civile de proposer le meilleur cadre en pensant au présent et au futur, mais aussi en pensant au pays et à l’Afrique. Les gouvernements devront alors mettre toutes les conditions demandées pour un déroulement couronné de succès. Tel est mon opinion. Il faut nommer un vice premier ministre en charge de l’avenir numérique. Quand il y a une révolution, les formes d’organisation classique deviennent totalement obsolètes. » Merci Ibrahima Nour Eddine DIAGNE pour cette contribution.

En allant dans votre sens et après réflexion, je fais les propositions suivantes aux politiques :

1. La mise en place d’un Programme d’Urgence du Numérique afin de positionner notre pays comme le leader de l’Afrique Sub-saharienne d’ici 2 ans et de rattraper notre retard.

2. La fusion de 3 ministères : Finances, Suivi du PSE et Numérique pour en faire un ministère de l’Economie, du Plan et du Numérique

  • Rang de Ministre d’Etat pour donner plus d’envergure à ce Département
  • Rattachement de deux ministres délégués (Un en charge du budget et du plan et Un autre en charge du numérique)
  • Création d’une Agence Nationale du Numérique (qui regroupe ADIE, DSI Douane, DSI Trésor, DSI DGF, DSI Impôts, etc.) : ce qui permettra la mutualisation des ressources humaines, techniques et financières. Avec une réelle stratégie d’accompagnement au changement surtout pour les Agents des différents Départements du MEF, on peut y arriver ! Par ailleurs, Cette agence se limitera à un rôle de MAÎTRISE D’ŒUVRE !
  • Création d’un Incubateur Nationale du Numérique couplé avec un fond d’investissement privé (Les incubés travailleront sur des solutions à haute valeur ajoutée pour les différents secteurs de développement national : santé, éducation, etc.)

3. Mise en place du Conseil Nationale du Numérique rattaché à minima au Premier Ministre et présidé à minima par le PM et par moment le Président de la République (Pour donner le ton et marquer son sponsor de Haut niveau). Ce conseil national devra regrouper les vrais acteurs du numérique : secteur privé, Ministère en charge du numérique, les startups, les ministères sectoriels, etc.

4. Au niveau des ministères sectoriels, il y aura naturellement un Département Informatique en charge du support et jouant le rôle de PMO et d’assistant à Maitrise d’Ouvrage entre le Ministère en question et l’Agence Nationale du Numérique.

5. Création de l’Agence Nationale de la Cybersécurité et la rattacher au Premier Ministre. PS : il faudra ainsi ramener au même niveau de rattachement la Commission Nationale de Cryptographie et la Commission des Données Personnelles.

6. Recrutement des spécialistes d’audit et d’inspection informatique au niveau des corps de contrôles (IGE, Cour des comptes, etc.).

Baïdy Sy

(Source : LinkedIn, 19 juin 2018)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)