twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Moderniser la formation aux métiers de l’audiovisuel : LAFAAAC et l’UVS signent un partenariat

vendredi 19 juillet 2019

En matière de soutien au cinéma et à l’audiovisuel, les autorités du Sénégal ont développé depuis plusieurs années une politique structurée, destinée à accompagner les créateurs du pays et leurs œuvres. La récente distinction reçue par le long métrage « Atlantique » de Mati Diop lors du Festival International du Film de Cannes constitue une reconnaissance de cette politique, qui vise également, avec la création d’une future Cité du cinéma, à professionnaliser les acteurs de la filière et à produire davantage d’œuvres.

L’Université virtuelle du Sénégal est partie prenante de ce dispositif. Première université publique numérique, créée en 2013, elle a pour mission de délivrer au moyen des TIC, des formations adaptées aux besoins de la communauté d’apprenants et de favoriser l’accès aux connaissances, en tout lieu et tout au long de la vie. Les industries culturelles et créatives, à commencer par les métiers du cinéma et de l’audiovisuel, rentrent naturellement dans le champ des formations que l’UVS entend proposer au plus grand nombre.

L’Université entend également renforcer son offre auprès des professionnels, et proposer de nouvelles modalités pédagogiques, adaptées aux usages quotidiens des apprenants, en leur proposant, notamment, des contenus et parcours de formation sur des plateformes accessibles à partir de divers supports mobiles et en s’adossant au réseau des Espaces numériques Ouverts (ENO), lieux physiques de formation et de socialisation qui maillent progressivement le territoire sénégalais.

C’est dans ce contexte que l’UVS et LAFAAAC ont décidé de nouer un partenariat pour former les professionnels des médias au Sénégal et au-delà, en misant sur les innovations pédagogiques permises par le numérique et la complémentarité de leurs expertises respectives.

LAFAAAC (L’Académie Franco-Anglophone des Arts Audiovisuels et du Cinéma) est une start-up créée en France fin 2017. Elle édite une plateforme et des parcours de formation à destination des professionnels des Industries Culturelles et Créatives des pays en développement, à commencer par l’Afrique subsaharienne. Son catalogue de formation couvre d’abord les métiers de l’audiovisuel : radio, tv, cinéma, web et création numérique ; divertissement, fiction, docu, information. LAFAAAC s’appuie pour cela sur des outils numériques et approches pédagogiques innovantes : apprentissage mixte, mobilisant principalement de la formation sur mobile et du tutorat via des classes virtuelles. Pour cela, LAFAAAC associe le meilleur de l’expertise pédagogique française, notamment en matière de formation sur mobile, une plateforme technique innovante, des partenariats au Sud, afin de co-construire une offre adaptée aux besoins locaux, et une offre commerciale inclusive, afin de toucher au mieux les jeunes créatifs en Afrique. Le partenariat entre l’UVS et LAFAAAC est double : il consiste d’une part, pour l’UVS, à contribuer à l’adaptation et à la contextualisation des parcours de formation de LAFAAAC par rapport aux usages et besoins au Sénégal. Mais il est également plus ambitieux et prévoit la coproduction de parcours de formation, notamment sur mobile et en classe virtuelle, sur des compétences métier sélectionnées en commun, ainsi que leur codistribution sur une plateforme mobile. Un pilote de formation est en cours de production.

A moyen terme, ce partenariat permettra de couvrir largement les métiers et compétences de l’audiovisuel (de l’écriture à la post-production, en passant par les métiers, y compris techniques, de la production et de l’exploitation, ainsi que les soft skills et l’entrepreneuriat culturel). En s’associant, LAFAAAC et l’UVS nourrissent une ambition commune : former les jeunes professionnels des médias au Sénégal et au-delà, et ainsi contribuer à structurer les filières professionnelles des industries culturelles et créatives, à développer les compétences (professionnelles, mais aussi entrepreneuriales) des jeunes créatifs en Afrique sub-saharienne, et faciliter la production et la circulation des œuvres du Sud. « Nous sommes heureux que l’UVS partage notre vision et notre ambition. C’est le bon moment pour proposer une telle offre. Le digital learning est sans doute la révolution numérique la plus structurante pour l’Afrique. La pénétration de smartphone est déjà très élevée, la demande de contenus produits localement est immense, et l’offre de formation peut être modernisée pour mieux répondre aux besoins » se réjouit Olivier PASCAL, cofondateur et directeur général de LAFAAAC.

« Un enseignement en ligne intelligent, inclusif et engageant permettra de former les centaines de milliers de professionnels dont le continent a besoin. Travailler avec l’UVS, c’est s’associer à une Université reconnue, notamment en matière d’innovation pédagogique, dans une logique de partenariat, afin, concrètement, de compléter et enrichir les dispositifs de formation existants, de les rendre plus accessibles », affirme Francois CATALA, cofondateur et directeur de la pédagogie et des partenariats de LAFAAAC.

Pour Moussa LO, coordonnateur de l’Université Virtuelle du Sénégal « Nous sommes fiers d’avoir comme partenaire LAFAAAC, qui s’est engagé dès sa création à proposer un écosystème de formation adapté pour les professionnels de l’audiovisuel et de la création numérique, en adoptant un modèle que nous partageons, celui du digital learning. Ce système s’associe naturellement à nos services et c’est par ce type d’accord vertueux que nous continuons de proposer des solutions innovantes et cohérentes pour nos apprenants ».

Garmy Sow

(Source : Publitech Echo, 19 juillet 2019)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)