twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Mobile money : l’Ouganda affiche une croissance de 34% en 2016

samedi 23 septembre 2017

Le dernier rapport de la Banque centrale ougandaise indique de bons chiffres pour le marché local du mobile money. Celui-ci a en effet connu une hausse de 34% en 2016. Un niveau record à ce jour.

Comme un peu partout en Afrique, le mobile money a le vent en poupe en Ouganda. En 2016, les transferts d’argent mobiles ont atteint les 43,43 milliards de shillings ougandais (environ 12,16 millions de dollars), contre 32,7 milliards de shillings ougandais (environ...) une hausse de 34% par rapport à l’année précédente, indique un rapport la Banque centrale ougandaise (BoU) récemment publié.

En termes de volume, ces opérations ont concerné 974 746 transactions, alors qu’elles n’étaient que de 693 574 l’année précédente, soit un bon cru de 40,5%, d’après la même source. Ces dernières ont été réalisées par l’ensemble des sept opérateurs qui animent le marché local à savoir, MTN, Airtel, Uganda Telecom, Africell, M-Cash and EzeeMoney and Micropay.

Un marché en constante progression depuis 6 ans

De manière générale, le marché du mobile money en Ouganda a connu une progression sans précédent ces six dernières années. Alors qu’il ne se résumait qu’à 87,481 transactions pour 3,75 milliards de shillings ougandais (), il s’approche des 800 000 transactions.

Selon la Banque centrale, cette évolution du mobile money est non seulement dû à la vulgarisation de la pratique du sein de la population ougandaise, mais aussi à l’affinement des technologies employées par les différentes plateformes mises à disposition par les opérateurs.

Par ailleurs, les types de services proposés ne cessent de se multiplier. Début septembre, MTN notamment élargissait la gamme de ses services au travers d’un partenariat entre sa filiale locale et l’agence nationale de sécurité sociale pour lancer le paiement des cotisations de sécurité sociale via ses plateformes de mobile money.

Et cette tendance a de réels effets positifs sur les performances de ces entreprises. Dans son rapport d’activités 2016, Airtel Ouganda notamment, révèle une croissance de 85,6% de son bénéfice net à 160 milliards de dollars US, principalement dû à la « l’amélioration de l’utilisation du mobile money ». Sauf imprévu, ce marché devrait connaitre la même tendance haussière cette année.

Ristel Tchounand

(Source : La Tribune Afrique, 23 septembre 2017)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 9 354 455 abonnés Internet

  • 9 077 056 abonnés 2G+3G (97,10%)
  • 151 437 clés Internet (1,60%)
  • 107 550 abonnés ADSL (1,10%)
  • 18 412 abonnés bas débit (0,20%)

- Taux de pénétration des services Internet : 63,21%

(ARTP, 30 septembre 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 287 980 abonnés
- 219 734 lignes résidentielles (76,30%)
- 68 186 lignes professionnelles (23,68%)
- lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,94%

(ARTP, 30 septembre 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 556 649 abonnés
- Taux de pénétration : 105, 11%

(ARTP, 30 septembre 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)