twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Miser sur une industrie informatique forte pour l’émergence de l’économie

vendredi 22 mars 2013

Présent au Sénégal pour une tournée africaine, le président directeur général de Sap Afrique, Serima Pfungwa, face à la presse, a annoncé son intention d’appuyer les entreprises sénégalaises dans l’utilisation des technologies de l’information et de la communication (Tic) par l’usage des logiciels de gestion.

Leader technologique mondial des logiciels de gestion d’entreprises, Sap, à travers son représentant en Afrique, Serima Pfungwa, a réaffirmé son engagement pour apporter son aide aux entreprises sénégalaises dans l’innovation technologique. La structure compte apporter son soutien pour le renforcement des capacités au Sénégal en utilisant son expertise de développement des entreprises.

« Il faut aider au développement d’une industrie informatique locale avec des acteurs locaux qui sont capables de développer des solutions pertinentes pour le marché sénégalais », a estimé M. Pfungwa. Il a promis de travailler, en partenariat avec les secteurs privé et public pour l’émergence d’une économie numérique au service des priorités et des besoins réels du pays.

Le Pdg de Sap Afrique indique qu’avec une croissance économique estimée à 6% en Afrique, ainsi qu’un Pib combiné qui pourrait atteindre 2,6 milliards de Dollars en 2020, les investissements étrangers sont injectés dans des zones qui, auparavant, étaient ignorées par les investisseurs internationaux. « Si les pays africains veulent capitaliser sur ces indicateurs de croissance, ils doivent impérativement miser sur la puissance de la technologie pour faciliter ce niveau de développement », a laissé entendre M. Pfungwa.

Avec environ 90 000 diplômes issus d’établissements d’enseignement supérieur, relève Sap Afrique, cette future main-d’oeuvre pourrait être utile non seulement pour le Sénégal mais pour toute la région où la demande de compétence en Tic est en « forte et constante progression ».

Selon ses estimations, actuellement, on dénombre 3800 établissements et instituts de recherche qui utilisent le logiciel Sap, soit 7 millions d’étudiants dans le monde. « Le Sénégal est en train de devenir un pôle d’innovation en Afrique de l’Ouest et la richesse ainsi que la qualité des compétences en technologie présentent une opportunité de développement », a indiqué M. Pfungwa.

Abdou Diaw

(Source : Le Soleil, 21 mars 2013)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)