twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Mise en œuvre de l’Intranet gouvernemental : L’Etat se libère de la Sonatel

mercredi 15 juin 2011

Avec l’application de l’Intranet gouvernemental, l’Etat du Sénégal vient de se libérer de la Sonatel à qui il versait annuellement quelque 17 milliards de FCfa pour ses factures téléphoniques. Désormais, à partir d’un clic sur un ordinateur ou des téléphones de l’Etat, les fonctionnaires de l’administration peuvent communiquer gratuitement.

Toujours annoncé mais jamais mis en œuvre, l’Intranet gouvernemental est maintenant devenu une réalité. D’ailleurs, l’Agence de l’informatique de l’Etat (Adie) a procédé hier au lancement du nouveau produit, qui va changer radicalement le visage de l’administration. En termes de confort et d’efficacité dans son action au quotidien. A cet effet, les fonctionnaires de l’Administration centrale, des directions et des agences ont en leur possession désormais de nouveaux téléphones portables dont l’objectif à terme, est de réduire la facture de l’Etat à l’égard des opérateurs de téléphonie. « La facture téléphonique est tellement salée que l’Etat ne peut pas souvent honorer ses engagements vis-à-vis de la Sonatel », explique le Premier ministre Souleymane Ndéné Ndiaye qui présidait la rencontre.

Si la mise en œuvre de cet outil de communication permet de soulager les finances publiques d’une part, il causera un manque à gagner manifeste pour la Sonatel d’autre part. Car chaque année, l’Etat doit honorer une facture estimée à bas mot à 17 milliards de FCfa.

« Notre mission c’est de rationaliser les ressources de l’Etat, mais pas de faire croitre les bénéfices de la Sonatel », évacue le Premier ministre. Non sans ajouter qu’une boîte comme la Sonatel s’est dotée certainement de cadres de haut vol pour pallier ce manque à gagner.

Du côté de l’Etat on se frotte déjà les mains. Car avec l’usage des appareils téléphoniques de l’Etat, qui sont gratuits, c’est une économie de l’ordre de 4 milliards qui sera fait, confie le directeur de l’Adie, Tamsir Amadou Ba. Il soutient, en outre, que ces téléphones vont donner une continuité de service, accroître la mobilité de l’Etat tout en renforçant la qualité de service de l’administration. D’ailleurs, une séance de simulation a été provoquée au courant de la cérémonie par le Premier ministre, qui a eu à avoir une petite séance de vidéoconférence avec les gouverneurs de Saint-Louis et de Tambacounda.

Réalisé grâce au concours de la Corée et de la Chine l’intranet sera bientôt généralisé dans les nouvelles capitales régionales que sont Kaffrine, Sédhiou et Kédougou. Mais qui parle d’Intranet, parle de sécurité dans le système. L’Etat traitera sans doute des dossiers sensibles et classés confidentiels, qui seront la proie de personnes malintentionnées.

A ce sujet, Tamsir Bâ rassure. Se faisant beaucoup plus convaincant, il estime que la technologie Cdma utilisée est le top de la technologie. Par rapport à la téléphonie, un cyberdélinquant ne peut pas pirater les informations confidentielles. « Et même si c’est le cas, il est possible de désactiver le signal », ajoute le directeur de l’Adie.

De même pour les transactions électroniques, des dispositions seront prises pour que les mails et les communications vidéo se déroulent en toute sécurité. « On a mis en place une cellule de sécurité qui veille au grain », poursuit-il.

Papa Ismaila Keïta

(Source : L’As, 15 juin 2011)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)